Hyperborée (revue)

Hyperborée
Mensuel poétique et critique
russe : Гиперборе́й
Ежемесячник стихов и критики  
Image illustrative de l’article Hyperborée (revue)

Discipline Poésie et critique
Langue Russe
Directeur de publication Sergueï Gorodetski
Nicolaï Goumilev
Rédacteur en chef Mikhaïl Lozinski
Publication
Maison d’édition Hyperborée
Période de publication 1912 - 1913
Fréquence Mensuel

La revue Hyperborée — Mensuel poétique et critique (russe : Гиперборе́й — Ежемесячник стихов и критики) est un recueil littéraire édité par les poètes acméistes en 1912 et 1913 à Saint-Pétersbourg. 10 numéros parurent.

La revue fut créée par Sergueï Gorodetski et Nicolaï Goumilev. Le poète et ensuite traducteur Mikhaïl Lozinski en était éditeur et rédacteur. C'est dans son appartement que se tenait les réunions de rédaction. En 1914, elle devint les éditions Hyperborée, qui furent actives jusqu'en 1918[1].

Le nom de la revue fut choisi en référence aux Hyperboréens, peuple qui dans la mythologie grecque aurait vécu dans une fête ininterrompue. Ils étaient éternellement jeunes et proches des dieux. Quand ils étaient las de la vie, ils se jetaient à la mer et mouraient ainsi. Le mot Hyperborée était donc en lui-même le programme de l'acméisme.

Un poème de Vassili Hippious exprime l'atmosphère qui régnait à Hyperborée :

По пятницам в «Гиперборее»
Расцвет литературных роз.
И всех садов земных пестрее
По пятницам в «Гиперборее»
Как под жезлом волшебной феи,
Цветник прельстительный возрос.
По пятницам в «Гиперборее»
Расцвет литературных роз.

Jeudi, avec Hyperborée
Fleurissent les lettres comme des roses.
Et des jardins si bigarrés,
Jeudi, avec Hyperborée
Parterres gais, couleurs écloses,
Scintillent sous les doigts de fées.
Jeudi, avec Hyperborée
Fleurissent les lettres comme des roses.

AuteursModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Т. М. Двинятина (T. M. Dviniatina), « Гиперборей, издательство и журнал, 1914-18 » [« Hyperborée, éditions et revue 1914-18 »], Энциклопедия Санкт-Петербурга (Encyclopédie de Saint-Pétersbourg, sur www.encspb.ru (consulté le 7 août 2017)

BibliographieModifier

  • (ru) Бунатян Г. Г., Чарная М. Г. (G. .G Bounatiane, M. G. Tcharnaïa), Петербург Серебряного века: Дома, события, люди. [« Péterbourg dans l'Âge d'argent : maisons, événements, personnages »], Saint Pétersbourg,‎ , p. 173-179