Ouvrir le menu principal

Mikhaïl Kouzmine

écrivain russe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kouzmine.
Mikhaïl Kouzmine
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Kouzmine par Constantin Somov (1909)
Nom de naissance Михаи́л Алексе́евич Кузми́н
Naissance 6 octobre 1872 ( dans le calendrier grégorien)
Iaroslavl Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès (à 63 ans)
Leningrad Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale
Auteur
Mouvement Acméisme
Genres
Poésie, roman, poésie lyrique, nouvelle
Signature de

Mikhaïl Alekseïevitch Kouzmine (en russe : Михаи́л Алексе́евич Кузми́н; ISO 9 : Mihail Alekseevič Kuzmin) est un poète, romancier, dramaturge, critique littéraire et novéliste russe né le 6 octobre 1872 ( dans le calendrier grégorien) à Iaroslavl et mort le à Leningrad.

BiographieModifier

Kouzmine suit d'abord des études religieuses, puis musicales. Il est compositeur, élève de Nikolaï Rimski-Korsakov et d'Anatoli Liadov[1]. Il s'attache à la littérature à l'âge de trente ans.

ŒuvreModifier

L'œuvre poétique de Kouzmine est généralement associée à l'école acméiste. Kouzmine a écrit le premier recueil en vers libres de la littérature russe. La truite casse la glace (« Форель разбивает лёд », 1929) est son poème le plus important sur le thème de l'homosexualité.

Ouvrages traduits en françaisModifier

  • 1996 : Le Rossignol vert, Éd. Noir sur blanc (ISBN 2882500602)
  • 2000 : Les Ailes, Éd. Ombres (ISBN 2841421333)
  • 2003 : L'Ange gardien, Éd. Noir sur blanc, coll. « Littérature russe » (ISBN 2882501307)
  • 2017 : La Truite rompt la glace (premier cycle, édition bilingue), traduction et notes de Serge Lipstein, postface de Pierre Lacroix, notice biographique d'Yvan Quintin, Éd. ErosOnyx, Collection Classiques (ISBN 9782918444336)
  • 2019 : Chansons d'Alexandrie (édition bilingue), traduction et présentation de Bernard Kreise, avec la partition chant-piano de l'auteur, éditions ErosOnyx, Collection Classiques (ISBN 9782918444381)

Notes et référencesModifier

  1. Nikita Struve, Anthologie de la poésie russe, pp. 104-105, présentation de Kouzmine.

AnnexesModifier