Hubert Joly

Hubert Joly (Hubert, Bernard Daniel Joly) est le président directeur général de l'entreprise américaine Best Buy (depuis 2012). Il est originaire de Nancy.

Hubert Joly
Image dans Infobox.
Fonction
Président-directeur général (en)
Best Buy
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Entrepreneur, président-directeur généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour

Il est diplômé de HEC Paris[1] et de Sciences Po (1983). À sa sortie, à seulement 22 ans, il devient assistant de Jacques Mayoux président directeur général de la société de sidérurgie Sacilor.

De ces études à Sciences Po, il témoignera dans un article qui lui est consacré en [2]:

« C’est à Sciences Po que j’apprends vraiment à écrire, j’acquiers une bonne culture générale et j’apprécie tout particulièrement la formation juridique qu’on y dispense.»[2]

En 2018, il est classé par la revue américaine Harvard Business Review parmi les 100 patrons les plus performants au monde[3].

BiographieModifier

Après ses études à HEC et Sciences Po Paris, il passe 13 ans à Mc Kinsey, de 1983 à 1996, comme consultant puis comme directeur associé dans diverses capitales (San Francisco, Tokyo, New York, Paris). Il devient ensuite président d'EDS France de 1996 à 1999 et s'intéresse désormais à la transformation de l'entreprise grâce aux nouvelles technologies.

Il est directeur général de Havas Interactive de 1999 à 2001.

En 2002, il entre au groupe Carlson Wagons Lits d'abord comme Directeur des systèmes d'information. Il devient ensuite directeur financier adjoint, puis à partir de 2004 président (CEO) de Carson Wagons Lits Travel, puis en 2008 président (CEO) du groupe Carlson jusqu'en 2012. Il occupe d'autres fonctions au sein du groupe Carlson jusqu'en 2015[4], tout en devenant directeur général de Best Buy, alors société en difficulté.

En 2015, il devient PDG de Best Buy, qu'il redresse en s'intéressant notamment à l'aspect humain du groupe. Il confie la présidence exécutive en 2019 à Corie Barry, tout en restant président du conseil d'administration.

Opinions personnelles et sponsoringModifier

Son leitmotiv est de remettre l'homme au centre de l'entreprise. Il veut former les managers pour qu'ils trouvent un sens à leur action, sous-entendu un sens non strictement capitaliste. Il finance la création de la Joly Family Purposeful Leadership Chair (chaire de management avec prise de sens) à HEC Paris, créée le 4 juillet 2018[5].

Il s'intéresse aussi à la musique et au développement des relations commerciales entre la France et les Etats-Unis.

Notes et référencesModifier

  1. HEC, « Hubert Joly », HEC Paris,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b Jacques-Henri Eyraud, « Hubert Joly, à la conquête de l'Ouest », émile boutmy magazine,‎ , p. 62 (ISSN 2429-7356, lire en ligne)
  3. L'Usine Nouvelle, « Qui sont les 11 patrons français les plus performants selon le Harvard Business Review ? - Economie », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Who's Who in France, 2018
  5. Florence Bauchard, « Hubert Joly, ce Français qui coache les patrons américains », Les Echos,‎ (lire en ligne, consulté le ).

BibliographieModifier

  • Jean-François Arnaud, « Hubert Joly, le Français que les Américains s'arrachent », Challenges, (en ligne).