Hubert Aiwanger

personnalité politique allemande

Hubert Aiwanger, né à Ergoldsbach (district de Landshut, Basse-Bavière) le (53 ans), est une personnalité politique allemand qui exerce la profession d'agriculteur.

Hubert Aiwanger
Illustration.
Hubert Aiwanger en 2012.
Fonctions
Vice-ministre-président de Bavière
Ministre de l'Économie, du Développement régional et de l'Énergie
En fonction depuis le
(5 ans, 5 mois et 2 jours)
Ministre-président Markus Söder
Gouvernement Söder II et III
Prédécesseur Ilse Aigner (Vice-ministre-présidente)
Franz Pschierer (Économie & Énergie)
Albert Füracker (Développement régional)
Député au Landtag de Bavière
En fonction depuis le
(15 ans, 5 mois et 25 jours)
Élection 28 septembre 2008
Réélection 15 septembre 2013
14 octobre 2018
8 octobre 2023
Législature 16e, 17e, 18e et 19e
Biographie
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Ergoldsbach (Basse-Bavière, Allemagne)
Nationalité Allemande
Parti politique FW
Profession Agriculteur

Il est président de l'Association des Électeurs libres du Land de Bavière, président du Freie Wählergruppe et leader des Électeurs libres au Landtag de Bavière.

Biographie modifier

Controverse modifier

En 2023, Hubert Aiwanger est épinglé pour un tract antisémite se moquant de la Shoah qu'il avait rédigé et fait circuler dans son lycée, alors qu'il était âgé de 17 ans. Il tente dans un premier temps de nier les faits, mais son ancien lycée reconnait qu'il avait à l'époque fait l'objet d'une sanction pour ces faits[1].

Des enquêtes parues depuis dans la presse à partir de témoignages d’anciens camarades de lycée ont révélé qu’il faisait volontiers le salut hitlérien et avait parfois Mein Kampf dans son cartable. Hubert Aiwanger se défend en affirmant : « depuis que je suis adulte, je n’ai été ni un antisémite ni un extrémiste, mais un philanthrope »[2].

Notes et références modifier

  1. « En Allemagne, un tract se moquant d’Auschwitz remet en lumière la montée de l’antisémitisme », sur L'Express,
  2. « En Allemagne, le gouvernement bavarois passe sur les « erreurs de jeunesse » antisémites de son numéro deux », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)

Voir aussi modifier

Liens externes modifier