Houssik II de Manazkert

Houssik II (ou parfois Chahak) de Manazkert ou Manazkertsi (en arménien Հուսիկ Բ Մանազկերտցի) est catholicos d'Arménie de 373 à 377.

Houssik II de Manazkert
Հուսիկ Բ Մանազկերտցի
Décès 377
Désignation 373
Fin 377
Prédécesseur Nersès Ier
Successeur Zaven

Catholicos de l'Église apostolique arménienne


Armenian Apostolic Church logo.png

BiographieModifier

Houssik appartient à la seconde famille ecclésiale arménienne (la première étant celle de Grégoire l'Illuminateur), descendant d'Albanios de Manazkert[1]. Il est parfois confondu avec Chahak Tchounak (catholicos non consacré lors de l'éloignement de Nersès Ier)[2], quoique de manière peu vraisemblable au vu de ses origines[1].

Après avoir fait empoisonner le catholicos Nersès Ier en 373, le roi Pap d'Arménie fait de Houssik le nouveau catholicos[1]. Ce faisant, il ne sollicite pas l'approbation traditionnelle de l'archevêque de Césarée de Cappadoce (ou il en ignore la protestation[3]), lequel archevêque, Basile de Césarée, refuse en représailles et en raison de l'assassinat de Nersès Ier de consacrer le nouveau catholicos[4] et lui interdit de procéder à l'ordination de nouveaux évêques[5].

Houssik II meurt en 377, et son parent[6] Zaven de Manazkert lui succède[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Mahé 2007, p. 176.
  2. Mahé 2007, p. 177.
  3. a et b Grousset 1947, p. 148.
  4. Garsoïan 2004, p. 91.
  5. Boisson-Chernorhokian 1996, p. 34.
  6. Grousset 1947, p. 149.

BibliographieModifier

  • Patricia Boisson-Chernorhokian, « Vision chalcédonienne et non chalcédonienne de la liste des patriarches de l'Église arménienne jusqu'au Xe siècle », dans Nina Garsoïan (dir.), L'Arménie et Byzance : histoire et culture, Paris, Publications de la Sorbonne, (ISBN 9782859443009), p. 37-41.
  • (en) Nina Garsoïan, « The Aršakuni Dynasty (A.D. 12-[180?]-428) », dans Richard G. Hovannisian (dir.), Armenian People from Ancient to Modern Times, vol. I : The Dynastic Periods: From Antiquity to the Fourteenth Century, New York, Palgrave Macmillan, (1re éd. 1997) (ISBN 978-1-4039-6421-2), p. 63-94.
  • René Grousset, Histoire de l’Arménie des origines à 1071 [détail des éditions]
  • Jean-Pierre Mahé, « Affirmation de l'Arménie chrétienne (vers 301-590) », dans Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat, (1re éd. 1982) [détail des éditions] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 163-212.