Hosidius Geta

dramaturge romain

Hosidius Geta est un auteur latin de la fin du IIe siècle et du début du IIIe siècle ap. J.-C.[1]. Il est l'auteur d'une Medea, tragédie en 462 vers sous la forme d'un centon virgilien[2], c'est-à-dire qu'elle est constituée entièrement de vers tirés de l'œuvre de Virgile, des hexamètres entiers pour les dialogues et des demi-vers pour les chœurs. Cette œuvre est le premier exemple connu de ce jeu littéraire.

Hosidius Geta
Biographie
Naissance
Activités
Gens
Hosidii (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Il ne doit pas être confondu avec Caius Hosidius Geta, général romain du Ier siècle ap. J.-C., qui a participé à la conquête de la Bretagne sous l'empereur Claude, et consul suffect en 49.

Notes et référencesModifier

  1. C'est la datation la plus probable si l'on suit le témoignage de Tertullien, dans le De præscriptione hæreticorum, 42, qui le mentionne comme un contemporain : Vides hodie ex Virgilio fabulam in totum aliam componi, materia secundum versus, versibus secundum materiam concinnatis. Denique Hosidius Geta Medeam tragoediam ex Virgilio plenissime exsuxit. Cependant Anke Rondholz, op. cit., p. 86, estime qu'il n'est pas nécessairement contemporain de Tertullien.
  2. La Médée d'Hosidius Geta est reprise dans l’Anthologie latine.

BibliographieModifier

ÉditionsModifier

  • Rosa Lamacchia, Medea. Cento Vergilianus, Leipzig, Teubner, 1981.
  • Giovanni Salanitro, Osidio Geta. Medea, Rome, Ateneo e Bizzarri, 1981.

ÉtudesModifier

  • N. Dane, « The Medea of Hosidius Geta », Classical Journal, 46 (1950), pp. 75-78.
  • Scott C. McGill, « Tragic Vergil: rewriting Vergil as a tragedy in the Cento Medea », Classical World, 95 (2001–2002), pp. 143-161.
  • Anke Rondholz, The Versatile Needle: Hosidius Geta’s Cento "Medea" and Its Tradition (coll. « Trends in Classics - Supplementary Volumes », 15), Walter de Gruyter, 2012, 182 p. (ISBN 9783110283860) (en ligne).
  • Giovanni Salanitro, « Osidio Geta e la poesia centonaria », ANRW, II, 34, 3, pp. 2314-2360.

Liens externesModifier