Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Durant la guerre il travaille dans le domaine des radiations au Massachusetts Institute of Technology et à Caltech. Après la guerre il commence une collaboration productive avec son père.

Il invente et construit des instruments de mesures astronomiques, et en 1953 il est le premier à proposer l'idée des optiques adaptatives en vue d'améliorer le seeing. Il se spécialise dans la spectroscopie et étudie le champ magnétique des étoiles, qu'il est le premier à mesurer en 1947. Il propose le modèle de Babcock-Leighton, une théorie du magnétisme des taches solaires, qui porte également le nom du physicien américain Robert B. Leighton (en).

Distinctions et récompensesModifier

Récompenses

Éponymes

Liens externesModifier

  • (en) PASP 65 (1953) 229 H.W. Babcock, "The Possibility of Compensating Astronomical Seeing".

Notice nécrologiqueModifier