Ouvrir le menu principal

Hippodrome de Colombes

champ de courses hippiques

Hippodrome de Colombes
Généralités
Coordonnées 48° 55′ 50″ nord, 2° 15′ 00″ est
Construction et ouverture
Ouverture 1883
Fermeture 1907
Démolition 1907
Utilisation
Administration Société des courses de Colombes
Équipement

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Hippodrome de Colombes

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Hippodrome de Colombes

L'hippodrome de Colombes était un champ de courses hippiques situé à Colombes (Hauts-de-Seine).

HistoriqueModifier

Inauguré en 1883, l'hippodrome de Colombes faisait partie de la série de champs de courses construits au cours de la seconde moitié du XIXe siècle dans la petite couronne francilienne en complément des grands hippodromes parisiens (Auteuil, Longchamp, Saint-Cloud et Vincennes) et aux côtés de ceux de La Marche à Marnes-la-Coquette (1851), Maisons-Laffitte (1878), Enghien (1879) et Saint-Ouen (1881).

Le champ de courses est racheté en 1907 par le quotidien Le Matin avec le concours de l’Union des sociétés françaises des sports athlétiques pour en faire son stade.

« Il n'en subsiste qu'un pavillon de pesage, en meulière avec un haut toit débordant de type néo normand. [L'hippodrome] ne fonctionnera qu'une dizaine d'années, transformé en stade en 1907 et dès lors remplacé par la construction de l'hippodrome du Tremblay à Champigny-sur-Marne. »[1]

Le pavillon de pesage est transformé en restaurant-bar par le Racing Club de France en 1913, puis à l'occasion des Jeux de 1924, celui-ci devient bar olympique[2].

Notes et référencesModifier