Hermann de Hohenzollern-Hechingen

Joseph Frédéric Guillaume de Hohenzollern
Description de l'image Hermannhohenzollern.jpg.

Titre

Prince de Hohenzollern-Hechingen


(13 ans, 6 mois et 24 jours)

Prédécesseur Joseph Frédéric Guillaume de Hohenzollern-Hechingen
Successeur Frédéric de Hohenzollern-Hechingen
Biographie
Titulature Prince de Hohenzollern-Hechingen
Dynastie Maison de Hohenzollern-Hechingen
Nom de naissance Hermann Maria Friedrich Otto von Hohenzollern-Hechingen
Naissance
Lockenhaus, Burgenland, Autriche
Décès (à 60 ans)
Château de Hechingen
Sépulture Hechingen
Père François-Xavier de Hohenzollern-Hechingen
Mère Anna von Hoensbroech
Conjoints Louise de Mérode-Westerloo (1748-1774)
Maximilienne de Gavre (1753-1778)
Antonie de Waldbourg-Zeil-Wurzach (1753-1814)
Enfants Louise (1774-1846)
Frédéric de Hohenzollern-Hechingen (1776-1838)
Antonie (1781-1831)
Thérèse (1784-1784)
Thérèse (1786-1810)
Maximilienne (1787-1865)
Joséphine (1791-1856)
Religion Catholicisme romain

Description de l'image Hohenzollern-Hechingen-1.PNG.

Hermann [1] (en allemand : Hermann Maria Friedrich Otto von Hohenzollern-Hechingen) de Hohenzollern-Hechingen, né le à Lockenhaus [2]et mort le au château de Hechingen[2], est Prince de Hohenzollern-Hechingen de 1798 à 1810.

BiographieModifier

Il est le fils de François de Hohenzollern-Hechingen (1720-1765) et de Anna, comtesse von Hoensbroech (1729-1798). Lorsque Joseph Frédéric Guillaume de Hohenzollern-Hechingen - son oncle - décède sans postérité, il devient en 1798 Prince de Hohenzollern-Sigmaringen. Membre de la franc-maçonnerie, il fait partie à Bruxelles de la loge l’Heureuse Rencontre, seconde loge de Bruxelles, n°8, tableau de 1777 et tableau de 1786. Il grandit en Belgique où son père sert comme officier dans l'armée impériale. De sa mère, il hérite des possessions néerlandaises; tandis que de sa seconde épouse, il hérite d'un million de francs.

Mariages et descendance[3]Modifier

Le , il épouse à Maastricht Louise, comtesse de Mérode-Westerloo (Merode , Maastricht ) fille de Jean-Guillaume Comte de Mérode et marquis de Westerloo et d'Eléonore-Louise, princesse de Rohan-Rochefort. La princesse meurt dix jours après avoir mis au monde une fille :

Hermann se remarie à Bruxelles le avec Maximilienne princesse de Gavre ( - Bruxelles ) fille de François-Joseph-Rasse Prince de Gavre et de Marie-Amour-Désirée, baronne de Rouveroy. Un fils est né de cette seconde union [4]:

Enfin Hermann se remarie à Dagstuhl le avec Antonie comtesse de Waldbourg-Zeil-Wurzach (Bad Wurzach ( - Vienne ), veuve de Joseph-Antoine Comte d'Oettingen-Baldern, fille de François-Ernest Comte de Waldburg-Zeil-Wurzach et de Marie-Eléonore comtesse von Königsegg-Rothenfels. Cinq enfants sont nés de cette union :

  • Antonie (Maria Antonie Philippine) de Hohenzollern-Hechingen (Bad Dagstuhl - La Haye ), laquelle épouse en 1803 Frédéric-Louis, Comte de Waldbourg-Capustigall.
  • Thérèse (Maria Theresia Franziska) de Hohenzollern-Hechingen (Bad Dagstuhl - Bad Dagstuhl )
  • Thérèse (Franziska Theresia Karoline) de Hohenzollern-Hechingen (Bad Dagstuhl - 1810), célibataire.
  • Maximilienne (Maximiliane Antonie) de Hohenzollern-Hechingen (Wadern - Baden, près Vienne ), qui épouse en premières noces en 1811 Eberhard, comte de Waldbourg-Zeil-Wurzach, décédé en 1814, puis en secondes noces en 1817 Clément-Joseph, comte von Lodron-Laterano.
  • Joséphine (Josephine) de Hohenzollern-Hechingen (Wadern - Vienne ) qui épouse en 1811 Ladislas, Comte Festetics von Tolna.

GénéalogieModifier

Hermann de Hohenzollern-Hechingen appartient à la quatrième branche (lignée de Hohenzollern-Hechingen) issue de la première branche de la Maison de Hohenzollern. Cette quatrième lignée appartient à la branche souabe de la dynastie de Hohenzollern, cette lignée s'éteint en 1869 à la mort de Constantin de Hohenzollern-Hechingen.

Notes et référencesModifier

  1. Detlev Schwennicke, Europaïsche Stammtafeln, Neue Folge, Band I.1 Tafel 121, Frankfurt am Main, 1998
  2. a et b Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, p. 136
  3. Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, p. 136-7
  4. Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, p. 137

Liens internesModifier