Constantin de Hohenzollern-Hechingen

Constantin de Hohenzollern
Description de l'image KonstantinHohenzHech.jpg.

Titre

Prince de Hohenzollern-Hechingen


(11 ans, 2 mois et 24 jours)

Prédécesseur Frédéric de Hohenzollern-Hechingen
Successeur Extinction du titre
Biographie
Titulature Prince de Hohenzollern-Hechingen
Dynastie Maison de Hohenzollern-Hechingen
Nom de naissance Friedrich Wilhelm Konstantin von Hohenzollern-Hechingen
Naissance
Château de Sagan, Royaume de Prusse
Décès (à 68 ans)
Château Polnisch Nettkow, près de Grünberg, province de Silésie
Sépulture Hechingen
Père Frédéric de Hohenzollern-Hechingen
Mère Louise Pauline Marie Biron de Courlande
Conjoints Eugénie de Leuchtenberg (1808-1847)
Amélie Schenk von Geyern (1832-1897)
Enfants Elisabeth (1852-1914)
Frédéric (1856-1912)
Guillaume (1861-1929)
Religion Catholicisme romain

Description de l'image Hohenzollern-Hechingen-1.PNG.

Constantin de Hohenzollern-Hechingen, (en allemand Friedrich Wilhelm Konstantin von Hohenzollern-Hechingen[1]), né au château de Sagan le [2], décédé au Château Polnisch Nettkow, près de Grünberg (province de Silésie) le [2] est le dernier prince souverain de Hohenzollern-Hechingen de 1838 à 1849[2].

FamilleModifier

Il est le fils unique de Frédéric de Hohenzollern-Hechingen et de Louise Pauline Marie de Biron, princesse de Courlande.

Mariages et postéritéModifier

 
Constantin et Eugénie de Hohenzollern-Hechingen

Le [2] Constantin de Hohenzollern-Hechingen épouse Eugénie de Beauharnais, princesse de Leuchtenberg (Milan - Freudenstadt [2], fille d'Eugène de Beauharnais, duc de Leuchtenberg et d'Auguste princesse de Bavière. Cette union est demeurée sans postérité.

Le , à Görlitz, Constantin épouse morganatiquement Amélie Schenk von Geyern.[2]

Trois enfants sont issus de cette union[3] :

 
Constantin de Hohenzollern-Hechingen

BiographieModifier

À la mort de sa mère Constantin de Hohenzollern-Hechingen devint duc de Sagan. Le il cède au roi de Prusse, Frédéric-Guillaume IV, la Principauté de Hohenzollern-Hechingen contre une rente viagère de 10 000 thalers. À cette date, il acquiert les prérogatives d'un prince de la famille royale prussienne à Löwenberg en Silésie.

Passionné de musique, il participe grandement à la création de l'association allemande de musique.

Il meurt le dans sa propriété en Silésie.

Il est inhumé à l'église Saint-Jacques de Hechingen aux côtés de sa première épouse.

GénéalogieModifier

Constantin de Hohenzollern-Hechingen appartient à la quatrième branche (lignée de Hohenzollern-Hechingen) issue de la première branche de la Maison de Hohenzollern. Cette quatrième lignée appartient à la branche souabe de la dynastie de Hohenzollern, elle s'éteint avec lui en 1869.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Detlev Schwennicke, Europaïsche Stammtafeln, Neue Folge, Band I.1 Tafel 121, Frankfurt am Main, 1998
  2. a b c d e et f Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, p. 187
  3. Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, pp. 206-207