Henry Marc Brunel

ingénieur britannique
Henry Marc Brunel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Mary Elizabeth Horsley (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Unknown daughter Brunel (d)
Isambard Brunel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Henry Marc Brunel (né le et mort le ) est un ingénieur civil britannique. C'est le fils de Isambard Kingdom Brunel et le petit-fils de Marc Isambart Brunel, tous deux de célèbres ingénieurs britanniques d'origine française.

BiographieModifier

Henry Marc Brunel est né à Westminster, à Londres, le 27 juin 1842. Il est le deuxième fils de l'ingénieur Isambard Kingdom Brunel et d'Elizabeth Mary Horsley[1]. Il décide de suivre les traces de son père et de son grand-père en devenant ingénieur civil. Brunel a fréquenté le King's College de Londres de 1859 à 1861, puis a acquis de l'expérience en génie civil en effectuant divers apprentissages. Il a aidé à démonter le pont Hungerford de son père avec Sir John Hawkshaw, de sorte que les chaînes ont été ensuite utilisées pour le pont suspendu de Clifton, à Bristol.

C'est à Londres, au cimetière de Kensal Green qu'est enterré Henry Brunel, ainsi que son père, son grand-père, et d'autres membres de sa famille.

TravauxModifier

Par ses travaux de jeunesse, il a mené des travaux qui allaient poser les bases de la conception du tunnel sous la Manche tout en inventant un procédé de recherche géologique encore utilisé de nos jours. En 1866, il réalise un relevé géologique du fond du détroit de Douvres à l'aide d'un carottier à gravité (qu'il a inventé à cet effet). Le carottier gravitaire permet aux chercheurs d'échantillonner et d'étudier les couches sédimentaires du plancher océanique. Le carottier se compose d'un tube ouvert avec un poids en plomb et un mécanisme de déclenchement qui libère le carottier de son câble de suspension lorsque le carottier est abaissé sur le fond marin et qu'un petit poids touche le sol. Grâce à ces études, Henry Marc Brunel a prouvé que l'affleurement de la craie était continu sur le fond du détroit, démontrant ainsi la faisabilité d'un tunnel foré sous la Manche[2].

A partir de 1878, Henry travaille en collaboration avec Sir John Wolfe Barry, avec qui il conçoit le pont ferroviaire de Blackfriars (Londres) et, après la mort de Sir Horace Jones, un des plus célèbres ponts du monde, le Tower Bridge (le "pont de la Tour de Londres")[3] , qui enjambre la Tamise dans le centre de Londres. Leurs autres travaux comprennent les quais de Barry dans le sud du Pays de Galles et le pont Creagan, un pont ferroviaire sur le détroit du Loch Creran en Écosse.

A l'instar de son père, Henry Brunel a aussi conçu un navire à moteur, le SS Chauncy Maples, qui a été construit à Glasgow en 1899 et transporté par voie terrestre jusqu'au lac Nyasa en Afrique, où il a servi pendant plus de cent ans en tant que clinique hospitalière. C'est le plus ancien navire à moteur ayant navigué en Afrique[4].

 
Tombe de la famille Brunel au cimetière de Kensal Green.

RéférencesModifier

  1. (en) Isambard Brunel, The Life of Isambard Kingdom Brunel, Civil Engineer, Scholar's Choice, (ISBN 978-1-293-93521-7)
  2. (en) Desmond T. Donovan, « Henry Marc Brunel: The first submarine geological survey and the invention of the gravity corer », Marine Geology, vol. 5, no 1,‎ , p. 5–14 (DOI 10.1016/0025-3227(67)90065-5, lire en ligne, consulté le )
  3. Portman Derek (2004) Henry Marc Brunel: Civil Engineer https://www.arct.cam.ac.uk/Downloads/chs/final-chs-vol.20/chs-vol.20-pp.71-to-83.pdf Cambridge, UK Department of Architecture, University of Cambridge
  4. « The story »  , sur Chauncy Maples - Lake Malawi's clinic (consulté le )

Liens externesModifier