Henri Alby

Officier général francais 3 etoiles.svg Henri Alby
Henri Alby

Naissance
Marseille
Décès
Toulouse
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Général de division
Années de service 1878
Commandement 13e corps d'armée
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Légion d'honneur (grand officier)
Croix de guerre 1914-1918
Army Distinguished Service Medal
Autres fonctions Major général de l'Armée (1917-1918)
Chef d'état-major général de l'Armée (1918-1920)

Henri (Marie, Camille, Édouard) Alby, né le à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort à Toulouse le , est un général français, commandant du 13e corps d'armée et major général de l'Armée pendant la Première Guerre mondiale puis chef d'état-major général de l'Armée.

BiographieModifier

Frère de l'ingénieur Amédée Alby, il épouse le sa cousine Amélie-Jeanne-Eugénie de Barrau de Muratel.

Élève à l'École d'application de l'artillerie et du génie à Fontainebleau, il passe successivement sous-lieutenant en 1878, lieutenant en 1880, capitaine en 1883, chef de bataillon en 1897, lieutenant-colonel en 1903 et colonel en 1906.

Promu général de brigade le , puis général de division le , il commande le génie de le 20e régiment, la 34e division du au , puis le 13e corps d'armée du au .

Il est directeur des étapes de la 5e puis de la 4e armée et du Groupe des Armées du Centre du au .

Il devient inspecteur général de tous les organes du Service de l'Arrière du au .

Il obtient rang et prérogatives de général de corps d'armée le .

Il est major général de l'Armée (à l'intérieur) du au , succédant au général Foch. Il lui succède ensuite en tant que chef d'état-major général de l'Armée, du 29 décembre 1918 au 25 janvier 1920.

DécorationsModifier

RéférencesModifier

  • Dictionnaire des généraux et amiraux de la guerre 1914-1918 par Gérard Géhin et Jean-Pierre Lucas.

Liens externesModifier