Heinrich Zöllner

compositeur et chef d'orchestre allemand
Heinrich Zöllner
Description de l'image Heinrich Zöllner (BerlLeben 1899-06).jpg.

Naissance
Leipzig, Drapeau du Royaume de Saxe Royaume de Saxe
Décès (à 86 ans)
Fribourg-en-Brisgau, Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Activité principale Compositeur, chef d'orchestre
Formation Conservatoire de Leipzig
Maîtres Carl Reinecke, Salomon Jadassohn, Ernst Friedrich Richter
Ascendants Carl Friedrich Zöllner

Heinrich Zöllner ( à Leipzig à Fribourg-en-Brisgau) est un compositeur et un chef d'orchestre allemand.

BiographieModifier

Fils du compositeur Carl Friedrich Zöllner, Heinrich Zöllner est né à Leipzig. De 1875 à 1877, il a étudié au Conservatoire de Leipzig avec comme professeurs Carl Reinecke, Salomon Jadassohn, et Ernst Friedrich Richter. En 1878 Zöllner est devenu le directeur du département de musique de Université de Dorpat (actuellement Tartu) en Estonie où il a travaillé pendant sept ans. En 1885 il rejoint le Conservatoire de Cologne tout en dirigeant le Chœur d'hommes de Cologne.

En 1890, Zöllner va aux États-Unis où il devient le chef et le directeur du Deutscher Liederkranz à New York. Il occupe ce poste pendant huit ans et obtient un très grand succès. Sa cantate, Die neue welt (Le Nouveau Monde) a obtenu un prix en 1892 à Cleveland.

Zöllner retourne à Leipzig en 1898 pour remplacer Hermann Kretzschmar comme directeur de la musique à l'Université de Leipzig, prenant en charge le Chœur d'hommes Paulus. Quatre ans plus tard, il a été nommé professeur de composition de l'université à la place de son maître, Carl Reinecke. De 1903 à 1906, il a été le rédacteur en chef du Leipzig Tageblatt. Il a été appelé à diriger à l'Opéra flamand d'Anvers de 1907 jusqu'à sa retraite en 1914. Il s'est retiré à Fribourg et a travaillé comme critique d'opéra pour le Breisgauer Zeitung.

ŒuvresModifier

Les compositions de Zöllner comprennent 10 opéras, cinq symphonies, plusieurs grandes compositions pour chœur et orchestre, cinq quatuors à cordes, des ouvertures, des pièces pour piano et pour piano à quatre mains, de la musique chorale, des lieder, et de nombreuses petites pièces vocales. De même que son père, Zöllner a composé un nombre important de pièces pour chœur d'hommes. Contrairement à son père, il a marqué une préférence pour les œuvres de grande dimension avec accompagnement d'un grand orchestre. Il est probablement le plus connu pour son opéra de 1899 Die versunkene Glocke, qui a été souvent joué avant la Seconde Guerre mondiale.

OpérasModifier

  • Die lustigen Chinesinnen (1885 Cologne)
  • Faust (, Munich)
  • Matteo Falcone (, New York, Irving Place)
  • Bei Sedan (, Leipzig)
  • Der Überfall (7 september 1895, Dresde)
  • Das hölzerne Schwert (, Kassel)
  • Die versunkene Glocke (, Berlin)
  • Frithjof (, Anvers)
  • Zigeuner (, Stuttgart)
  • Der Schützenkönig (, Elberfeld-Barmen)

SymphoniesModifier

  • Symphonie en mi bémol majeur Op. 20
  • Symphonie en fa majeur N° 2 pour grand orchestre, Op. 100
  • Symphonie en ré mineurl N° 3 pour grand orchestre, Op. 130

BibliographieModifier

Liens externesModifier