Hassine Belkhouja

volleyeur tunisien

Hassine Belkhouja (arabe : حسين بلخوجة), alias Zizi Belkhouja, né le et mort le , est un volleyeur tunisien. Il est l'une des figures les plus marquantes du volley-ball tunisien où il occupe une place de choix durant plus de cinquante ans.

Hassine Belkhouja
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
حسين بلخوجةVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport

BiographieModifier

Il rejoint les rangs de l'Espérance sportive de Tunis dès la reprise des activités de sa section de volley-ball en 1956 et s'y impose malgré son jeune âge comme le capitaine incontesté et le maître à jouer de sa formation. L'entraîneur national Hennig le remarque et le présélectionne alors qu'il joue en troisième division.

En deux ans, le club gravit les échelons et passe de la division 3 à la division 1 alors que Belkhouja devient titulaire de l'équipe nationale. Les grands clubs de l'époque se disputent ses services et il rejoint successivement l'Alliance sportive en 1959-1960 puis l'Étoile sportive goulettoise où il remporte en 1960-1961 le championnat de Tunisie, ce qui lui permet de participer à la coupe d'Europe des clubs où l'Étoile sportive goulettoise perd contre le Minior Dimitrov de Bulgarie.

Il revient à l'Espérance sportive de Tunis comme entraîneur-joueur pour accumuler les doublés (coupe et championnat) alors qu'en équipe nationale, il est promu capitaine et participe à différentes compétitions (championnat du monde, Jeux méditerranéens, championnats d'Afrique, etc.), au point que la fiche des joueurs avant les championnats d'Afrique 1967, que la Tunisie remporte, indique qu'il compte alors 112 sélections. En 1970, il est nommé provisoirement entraîneur de l'équipe nationale et ramène le titre de champion maghrébin en Tunisie. Il dirige par ailleurs l'équipe nationale aux championnats du monde avant d'être désigné officiellement à son poste en 1973.

Par la suite, il fait le va-et-vient entre l'équipe nationale et son club avant de prendre le poste de directeur technique de l'équipe nationale jusqu'à sa retraite administrative en 1998. Il quitte également la Fédération tunisienne de volley-ball, continue à suivre attentivement l'évolution de son sport puis est rappelé comme conseiller technique.

Décédé le , il est inhumé le lendemain au cimetière du Djellaz à Tunis[1].

ParcoursModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

PalmarèsModifier

JoueurModifier

Entraîneur-joueurModifier

EntraîneurModifier

Autres distinctionsModifier

RéférencesModifier