Championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1960-1961

compétition de volley-ball
Division nationale 1960-1961
Généralités
Sport Volley-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 6

Palmarès
Tenant du titre Étoile sportive goulettoise
Promu(s) en début de saison Club sportif des cheminots
Association sportive des sapeurs pompiers
Vainqueur Étoile sportive goulettoise
Relégué(s) Association sportive des sapeurs pompiers

Navigation

Le championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1960-1961 oppose les neuf meilleures équipes tunisiennes de volley-ball, la dixième, l'Association sportive des sapeurs pompiers, ne s'étant pas engagée.

L'Étoile sportive goulettoise conserve son titre malgré le départ de Max Sitruk et Gugus Cohen vers son principal concurrent, l'Alliance sportive, et grâce, entre autres, au recrutement de Hassine Belkhouja (Alliance), Habib Okbi (Club africain), Gilbert Cohen (Union sportive tunisienne) et Ali Behi (Zitouna Sports). L'Alliance sportive sauve néanmoins sa saison en prenant sa revanche sur son adversaire en finale de la coupe de Tunisie.

Division nationaleModifier

Le classement final est le suivant[1] :

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites
1 Étoile sportive goulettoise 32 16 16 0
2 Alliance sportive 29 16 13 3
3 Cercle des nageurs tunisiens 28 16 12 4
4 Union sportive goulettoise 25 16 9 7
5 Association sportive française 23 16 7 9
6 Union sportive tunisienne 21 16 5 11
7 Club sportif des cheminots 20 16 4 12
- Avenir musulman 20 16 4 12
9 Espérance sportive de Tunis 18 16 2 14

Division 2Modifier

Les deux premiers classés, l'Association sportive de Montfleury et la Jeunesse olympique de Tunis, accèdent en division nationale. Le classement final de cette division est le suivant :

Al Mansoura Chaâbia de Hammam Lif et l'Étoile sportive du Sahel, déclarent un forfait général.

Division 3Modifier

18 clubs disputent ce championnat et sont répartis en trois poules.

Poule de Tunis et NordModifier

L'Avant-garde de Tunis et Al Hilal terminent premiers devant Saydia Sports. Ces trois clubs montent en division 2. Les autres clubs de la poule sont le Club olympique du Kram, le Stade africain de Menzel Bourguiba, l'Association sportive de l'Ariana, le Racing Club de Mégrine et l'Association sportive des traminots.

Poule Cap BonModifier

Le Stade nabeulien est premier et accède en deuxième division. Il précède :

  • Grombalia Sports
  • Union sportive El Ansar (Dar Chaâbane)
  • Avenir populaire de Soliman

Poule Centre et SudModifier

L'Union culturelle de Sfax est champion de poule. Il monte en division 2. Les autres clubs du groupe sont :

RéférencesModifier

  1. Mahmoud Ellafi [sous la dir. de], « Volley-ball : La belle époque », Almanach du sport. 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974, p. 457-492