Championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1965-1966

compétition de volley-ball
Division nationale 1965-1966
Généralités
Sport Volley-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 11

Palmarès
Tenant du titre Espérance sportive de Tunis
Promu(s) en début de saison Club olympique du Kram
Club sportif et artistique de Bizerte
Vainqueur Espérance sportive de Tunis
Relégué(s) Club sportif et artistique de Bizerte

Navigation

Le championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1965-1966 est disputé par les dix meilleurs clubs du pays. Une fois encore, un club fait défaut, le Club sportif et artistique de Bizerte, qui a enregistré cinq forfaits. Pourtant, il avait obtenu deux victoires en phase aller et semblait être bien parti pour sauvegarder sa place parmi l'élite[1].

L'Espérance sportive de Tunis continue sa mainmise sur la compétition et remporte le doublé championnat et coupe de Tunisie pour la troisième fois consécutive. Son effectif est constitué de Hassine Belkhouja, Raouf Bahri, Mustapha Annabi, Moncef Haddad, Fethi Caïd Essebsi, Faouzi Chiboub, Noureddine Denguezli, Mohamed Caïd Essebsi, Rafik El Kamil, Moncef Guellati, Anouar Belkhouja, Mustapha Bayrem et Ben Sedrine[Qui ?]. Invaincue tout au long de la saison, elle ne concède que trois sets.

Division nationaleModifier

Le classement final est le suivant[2] :

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites Forfaits ou pénalités Sets pour Sets contre
1 Espérance sportive de Tunis 36 18 18 0 0 54 3
2 Club sportif goulettois 33 18 15 3 0 47 23
3 Avenir sportif de La Marsa 31 18 13 5 0 41 28
4 Saydia Sports 30 18 12 6 0 42 25
5 Union culturelle de Sfax 29 18 11 7 0 37 28
6 Club olympique de Kélibia 25 18 7 11 0 30 33
7 Club sportif des cheminots 22 18 5 12 1 27 42
8 Club olympique du Kram 22 18 4 14 0 20 44
9 Zitouna Sports 21 18 3 15 0 16 47
- Club sportif et artistique de Bizerte FG

Division 2Modifier

47 équipes participent au championnat de division 2 organisé au niveau régional en sept poules. Les champions sont :

Pour constituer une division nationale de douze clubs, les trois premières équipes des barrages assurent leur accession en division nationale. Il s'agit d'El Amal sportif de Sfax[3], d'Al Hilal et de l'Étoile sportive du Sahel.

RéférencesModifier

  1. Ce club est dissous définitivement.
  2. Mahmoud Ellafi [sous la dir. de], « Volley-ball : La belle époque », Almanach du sport. 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974, p. 457-492
  3. À la suite de son accession, le club fusionne avec l'Union sportive sfaxienne parrainée par la Société régionale de transport de Sfax pour constituer l'Union sportive des transports de Sfax.