Harun Putra

roi de Malaisie

Harun Putra
Illustration.
Harun Putra en 1948
Titre
Sultan du Perlis

(54 ans, 4 mois et 12 jours)
Couronnement
Prédécesseur Syed Hamzah Jamalullail
Successeur Sirajuddin
Roi de Malaisie

(5 ans et 19 jours)
Couronnement
Premier ministre Tunku Abdul Rahman
Prédécesseur Hisamuddin Alam Shah
Successeur Ismail Nasiruddin Shah
Biographie
Nom de naissance Tuanku Syed Harun Putra ibni Almarhum Syed Hassan Jamalullail
Date de naissance
Lieu de naissance Arau, Perlis
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Kuala Lumpur
Nationalité malaisienne
Père Syed Hassan Jamalullail
Mère Che Puan Wan Teh binti Endut
Conjoint Tengku Budriah binti Almarhum Tengku Ismail
Enfants Sirajuddin Souverain

Harun Putra Harun Putra
Monarques du Perlis
Monarques de Malaisie

Tuanku Syed Harun Putra ibni Almarhum Syed Hassan Jamalullail, né le à Arau et mort le à Kuala Lumpur, est sultan de l'État du Perlis de 1945 à sa mort et roi de Malaisie de 1960 à 1965.

JeunesseModifier

Harun Putra est le fils de Syed Hassan bin Syed Mahmud Jamalullail (1897 – ), héritier présomptif du trône de Perlis, et de la roturière Wan Teh binti Wan Endut (1898 – )[1]. Né à Arau, il fréquente la Arau Malay School puis la Penang Free School entre 1937 et 1939[2]. À l’âge de 18 ans, il rejoint l’administration de Perlis, devenant magistrat. En 1940, il se rend à Kuala Lumpur et travaille à la Cour pénale[3].

La crise de succession de PerlisModifier

Le quatrième Raja de Perlis, Syed Alwi ibni Syed Safi Jamalullail (ne en 1881, règne entre 1905 et 1943) était sans enfants. Cependant, plusieurs de ses demi-frères étaient en compétition pour devenir héritier présomptif[4]. La succession au trône de Perlis n’est pas figée et un héritier présomptif doit être confirmé à ce poste par le Conseil d’État où siège le Raja[5].

Le grand-père paternel de Syed Harun, Syed Mahmud (décédé en 1919), était le fils aîné du Raja Syed Safi ibni Almarhum Syed Alwi Jamalullail (le troisième Raja). Il était également le demi-frère du Raja Syed Alwi[6]. Il était Raja Muda (Raja en second) jusqu’en 1912[7], quand il est poursuivi en justice et emprisonné à Alor Setar, Kedah, jusqu’en 1917. Deux ans plus tard, il meurt à Alors Setar[8]. Le , le fils de Syed Mahmud, Syed Hassan, est désigné Bakal Raja (héritier présomptif) par le Conseil d’État. Cependant, Syed Hassan décède le [6].

Le , le Conseil d’État choisit Syed Harun, fils de Syed Hassan, comme Bakal Raja. Le choix se heurte a l’opposition de Syed Hamzah, le plus jeune demi-frère du Raja Syed Alwi et lui-même vice-président du Conseil d’État, qui déclare que Syed Harun est trop éloigné du trône selon les lois de successions islamiques (la primogéniture ne s’applique pas à Perlis). Cependant, l’administration coloniale britannique supporte Syed Harun[9].

Occupation japonaiseModifier

Au début de la Seconde guerre mondiale, Raja Syed Alwi se replie à Kuala Kangsar, Perak. Il revient à Perlis le mais il est profondément affaiblit par la maladie et les affaires de l’État sont gérées par Syed Hamzah[10]. Syed Harun est alors à Kuala Lumpur, le sultan Musa Ghiatuddin Riayat Shah de Selangor lui ayant demandé de rester dans la capitale. En , Syed Hamzah persuade Raja Syed Alwi d’être lui-même désigné Bakal Raja aux dépens de Syed Harun. Raja Syed Alwi meurt à Arau le et le jour suivant, avant les funérailles, Syed Hamzah est proclamé cinquième Raja de Perlis, avec le consentement du gouverneur militaire japonais de Kedah et Perlis[11].

Syed Harun et sa famille demeurent à Klang jusqu’au , puis retournent à Perlis. Il vit dans une hutte près de la gare de chemin de fer d’Arau et reçoit une allocation mensuelle de 90$ du Raja Syed Alwi mais qui n’est pas reconduite après sa mort[12]. Le , il se rend à Kelantan, ville natale de sa consort Tengku Budriah, où il vend des gâteaux pour survivre[13].

Retour des BritanniquesModifier

L’Administration militaire britannique (BMA), sous l’autorité du Lord Louis Mountbatten, refuse de reconnaître Syed Hamzah comme Raja. Le , Syed Hamzah abdique[12],[14]. Il s’exile en Thaïlande et meurt à Arau le [15].

Le , les Britanniques proclament Syed Harun en tant que sixième Raja de Perlis[14]. Il revient à Perlis depuis Kelantan, en passant par Padang Besar. Il est couronné le [16].

L’Union malaiseModifier

Raja Syed Harun s’oppose au traité de l’Union malaise en disant qu’il contrevient au traité conclu entre Perlis et les Britanniques en 1930, donnant les pouvoirs de gouvernement au conseil du Raja. Ses revendications sont ignorées par les Britanniques. Comme tous les autres souverains malais, Raja Syed Harun rejette le traité de l’Union malaise[17].

Election en tant que Vice-RoiModifier

Raja Syed Harun est élu Vice-Yang di-Pertuan Agong par les autres souverains malais et s’acquitte de sa tâche du à la mort du sultan Hisamuddin Alam Shah le .

Election en tant que RoiModifier

Raja Syed Harun est élu troisième Yang di-Pertuan Agong de la Fédération de Malaisie (Federation of Malaya) indépendante et occupe cette fonction à partir du . Il prend ses quartiers à Istana Negara le . Le , avec la proclamation de la Malaisie (Malaysian Federation) comprenant Malaya, Sabah, Sarawak et Singapour, il devient Yang di-Pertuan Agong de Malaisie. Son mandat prend fin le . Son fils, Tuanku Syed Sirajuddin, est élu Yang di-Pertuan Agong entre 2001 et 2006 après la mort du sultan Salahuddin Abdul Aziz Shah de Selangor.

Rôle en tant que RoiModifier

En , la Malaisie est instituée et Syed Harun devient le dernier roi de Malaya et le premier roi de Malaisie, ainsi que le seul roi qu’a connu Singapour au cours de l’époque moderne.

La fin du mandat de Raja Syed Harun est marqué par la confrontation indonésio-malaisienne (Konfrontasi) entre la jeune Malaisie et son grand voisin l’Indonésie. Il propose de rester Yang di-Pertuan Agong jusqu’à la fin de la confrontation, mais cette proposition est rejetée par le premier ministre Tunku Abdul Rahman[18].

En tant que Yang di-Pertuan Agong, il prend grand soin des regalia du royaume, négligées sous son prédécesseur Sultan Hisamuddin Alam Shah et qu’il tenait responsables pour sa mort mystérieuse[19].

Le stade Negara, le bâtiment du Parlement de Malaisie, le Muzium Negara, l’aéroport international Subang, la Masjid Negara font partie des constructions marquantes de son règne.

Egalement, juste avant la fin de son mandat, Singapour proclame son indépendance.

Fin de vie et décèsModifier

Raja Syed Harun devient à la fin de sa vie le doyen des dirigeants malaisiens, donnant des conseils notamment pendant les crises constitutionnelles provoquées par le premier ministre Mahathir Mohamad en 1983 et 1993. Il meurt à l’Institut Jantung Negara Sdn Bhd, à Kuala Lumpur, le après une attaque cardiaque. Il est inhumé au mausolée royal d’Arau, Perlis[20].

Vie familialeModifier

Syed Harun a été marié deux fois :

1.    En 1941 avec Tengku Budriah binti Tengku Ismail du sultanat de Pattani en Thaïlande. Elle est consort avec le titre de Raja Perempuan of Perlis et comme  Raja Permaisuri Agong. Elle est la mère de l’actuel Raja de Perlis, Tuanku Syed Sirajuddin, ainsi que de cinq autres garçons et cinq autres filles.

2.    En 1952 avec Che Puan Maiam (née Riam Pessayanavin, –1986). Il a avec elle trois fils et une fille. Elle est une thaïlandaise musulmane de Bangkok et Miss Siam en 1939.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Finestone, Jeffrey and Shaharil Talib, The Royal Families of South-East Asia, Shahindera Sdn Bhd,
  2. (27 décembre 2002) Penang Free School newsletter
  3. Willan, HC (1945) Interviews with the Malay rulers CAB101/69, CAB/HIST/B/4/7
  4. Buyong Adil (1981) Sejarah Perlis pp 34–35 DBP
  5. Tang Su Chin, Julie (2002) Sejarah Kerajaan Perlis 1841–1957 p 231 MBRAS
  6. a et b Tang Su Chin, Julie (2002) Op Cit p 232
  7. Perlis State Council minutes (15 April 1912) CO273 1098a.386/22831
  8. Secret Memorandum Howitt to Shenton Thomas (25 Mars 1937) Papers of John Hamer MSS ind. Ocn. s 316 Box 1 File 1
  9. Tang Su Chin, Julie (2002) Op Cit p 262
  10. Tang Su Chin, Julie (2002) Op Cit p 266
  11. Tang Su Chin, Julie (2002) Op Cit pp 267–268
  12. a et b Willan, HC (1945) Op Cit
  13. Tuanku Syed Putra Jamalullail My Personal Experience Just Before and After the Japanese Occupation of Malaya dans Papers of John Hamer MSS ind. Ocn. s 316 Box 1 File 1
  14. a et b Mahani Musa, Kongsi Gelap Melayu di Negeri-Negeri Utara Pantai Barat Semenanjung Tanah Melayu, 1821 hingga 1940-an, pg 150-160
  15. Finestone, Jeffrey and Shaharil Talib (1994) Op Cit
  16. Che Puan Temenggung Perlis (1995) Putra: Biografi yang diperkenankan tentang riwayat hidup DYMM Raja Perlis, Tuanku Syed Putra Jamalullail pp 53 et 56
  17. Tang Su Chin, Julie (2002) Op Cit pp 279–297
  18. Tunku Abdul Rahman (1977) Looking Back p 343 Pustaka Antara, Kuala Lumpur
  19. Tunku Abdul Rahman (1977) Op Cit p 342
  20. (18 April 2000) Utusan Malaysia

Liens externesModifier