Hans Schaffner

personnalité politique suisse

Hans Schaffner
Illustration.
Photo officielle de Hans Schaffner.
Fonctions
Conseiller fédéral
Département de l'économie publique
Élection 15 juin 1961
Réélection 11 décembre 1963
13 décembre 1967
Prédécesseur Max Petitpierre
Successeur Ernst Brugger
Président de la Confédération
Élection 8 décembre 1965
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Interlaken
Origine Canton d'Argovie
Date de décès (à 95 ans)
Lieu de décès Berne
Nationalité Suisse
Parti politique PRD
Diplômé de Université de Berne
Profession Juriste

Hans Schaffner, né le à Interlaken (originaire de Gränichen) et mort le , est une personnalité politique suisse, membre du Parti radical-démocratique (PRD).

Il est conseiller fédéral de 1961 à 1969, à la tête du Département de l'économie publique.

Fonctionnaire fédéralModifier

Juriste, il travaille à l'Office fédéral suisse de l'industrie, des arts et métiers et du travail à partir de 1938. Il devient chef de l'Économie de guerre en 1941.

En 1946, il entre à la Division du commerce dont il devient le directeur en 1954.

Il joue un rôle marquant dans la création de l'Association européenne de libre-échange (AELE) en 1958, qui regroupait sept pays non membres de la Communauté économique européenne.

Candidat soutenu par les radicaux et les agrariens au Conseil fédéral le , il n'est pas élu car le Parlement préfère un second socialiste à un troisième radical.

Conseiller fédéralModifier

C'est le qu'il réussit son élection au gouvernement, devenant le 77e conseiller fédéral de l'histoire[réf. nécessaire].

Il se voit confier la direction du Département fédéral de l'économie publique. Il fait entrer à ce titre la Suisse dans l'Accord général sur le commerce et les tarifs douaniers en 1966.

Son action le conduit également à proposer des mesures en faveur de l'agriculture, à mettre sur pied une nouvelle loi sur le travail et à faire adopter les arrêtés anti-surchauffe destinés à lutter contre une croissance trop rapide génératrice d'inflation. Il quitte le Conseil fédéral le .

Il préside la Confédération suisse pendant l'année 1966.

RetraiteModifier

Pendant sa retraite, il est administrateur de diverses sociétés (Sandoz, Rieter, Câbleries et tréfileries de Cossonay).

Il laisse la réputation d'un robuste négociateur familier de l'OECE devenue OCDE, du GATT et de l'AELE.

RéférencesModifier

Liens externesModifier