Habitation La Joséphine

habitation agricole des Antilles et de Guyane à Saint-Claude (Guadeloupe)

L'habitation La Joséphine est une ancienne demeure agricole située à Saint-Claude à Basse-Terre dans le département de la Guadeloupe en France. Fondée au XIXe siècle comme exploitation agricole, elle est inscrite aux monuments historiques en 1987 puis classée en 1993[1].

Habitation La Joséphine
Présentation
Destination initiale
Construction
Propriétaire
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Petites Antilles
voir sur la carte des Petites Antilles
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Guadeloupe
voir sur la carte de la Guadeloupe
Red pog.svg

HistoriqueModifier

La Joséphine est initialement une habitation agricole située à 700 mètres d'altitude – près du saut de Matouba –, dédiée principalement à la culture du café et des bananes, fondée par la famille maternelle (les Le Dentu—Dormoy[2]) de l'écrivain français Saint-John Perse qui y vécut durant l'été dans son enfance[3] et inspira profondément son œuvre poétique[4] (en particulier l'ensemble poétique « Pour fêter une enfance » paru en 1910 dans le recueil Éloges).

Jacqueline Kennedy vint en 1967 à La Joséphine[5], sur les traces du poète, et lui rapporta un morceau de lance de la grille en fer forgé[6] du cimetière familial de la demeure alors en ruine à la suite du passage d'un ouragan en 1964.

En 1987, La Joséphine est inscrite aux monuments historiques puis classée le [1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Notice no PA00105870, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Gérard Lafleur, Saint-Pierre du Matouba : À l'origine de la commune de Saint-Claude, coll. « Hommes et sociétés », éditions Karthala, 2014, (ISBN 9782811111687), pp. 141-144.
  3. Alexis Léger naît en 1887 dans la maison familiale pointoise au no 54 rue Achille-René-Boisneuf où il passe ses douze premières années alternées de séjours à La Joséphine à Saint-Claude et sur l'exploitation de canne à sucre du Bois-Debout à Capesterre-Belle-Eau.
  4. Pierre Guerre, « L'Habitation La Joséphine », in Portrait de Saint-John Perse, éditions L'Harmattan, 2011, (ISBN 9782296460720), pp. 129-130.
  5. D'après l'historique biographique consacré à Saint-John Perse au musée Saint-John-Perse de Pointe-à-Pitre.
  6. Carol Rigolot, Saint-John Perse : la culture en dialogues, éditions L'Harmattan, 2007, (ISBN 9782296033573), p. 110.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier