HMS Prince of Wales (1902)

HMS Prince of Wales
Image illustrative de l’article HMS Prince of Wales (1902)
HMS Prince of Wales en 1912.
Type Cuirassé pré-dreadnought
Classe London
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Royal Navy
Chantier naval Chatham Dockyard
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Démoli en
Équipage
Équipage 747 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 131,6 m
Maître-bau 22,9 m
Tirant d'eau 8,3 m
Déplacement 14 140 t
À pleine charge 15 600 t
Propulsion 2 machines à vapeur à triple expansion
Puissance 15 000 chevaux ( ?)
Vitesse 18 nœuds (33 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 230 mm
pont = 25 à 76 mm
cloison = 300 à 330 mm
kiosque = 360 mm
Casemate = 150 mm
Barbette = 300 mm
Armement 4 canons de marine Armstrong Whitworth de 12 pouces/40 calibres
12 canons de 6 pouces BL Mk VII
14 canons de marine de 12 livres QF 12 cwt
6 canons de 47 mm modèle 1885
4 TLT de 450 mm
Rayon d'action 8 000 miles nautiques à 10 nœuds (2 100 t de charbon)
Carrière
Coût 1 185 744 £

Le HMS Prince of Wales un cuirassé pré-Dreadnought de classe London de la Royal Navy.

HistoireModifier

Le navire est lancé par la princesse de Galles (plus tard la reine Mary) le , en présence du prince de Galles (plus tard le roi George V). Une fois terminé en , le HMS Prince of Wales entre immédiatement en réserve au chantier naval de Chatham. Le navire est mis en service le pour servir dans la Mediterranean Fleet. Pendant qu'il est en Méditerranée, il entre en collision avec le navire marchand SS Enidwen au large d'Oran le , l'ancre de l’Enidwen est poussée à travers son bordé de pont principal. Le , le Prince of Wales a une explosion dans la salle des machines, trois hommes sont tués et quatre blessés. Le , il termine sa première tournée méditerranéenne et est au chantier naval de Portsmouth de juin à novembre. Le , le navire est de nouveau mis en service au sein de la Mediterranean Fleet. Il devient le navire amiral du commandant en second de la flotte en et subit une autre remise en état à Malte en 1908.

Le Prince of Wales est transféré dans l'Atlantic Fleet en tant que navire amiral du commandant de la flotte en et est endommagé par une explosion dans l'un de ses cales le . En , le contre-amiral John Jellicoe hisse son drapeau. Le navire subit un carénage à Gibraltar de février à avant d'être transféré dans la Home Fleet le . Le Prince of Wales est d'abord le vaisseau amiral de la 3e escadre de bataille (en) de la First Fleet puis un navire privé de l'escadre le . Le navire devient plus tard le navire amiral du commandant en second de la Second Fleet, à Portsmouth et fait partie de la 5e escadre de bataille. Le , il est accidentellement percuté par le sous-marin HMS C32 alors qu'il participe à des exercices, mais ne subit aucun dommage. Le , le Prince of Wales relève son sister-ship, le Queen, en tant que navire amiral de la 5e escadre.

Après que la Première Guerre mondiale éclate en , l'escadre est affectée à la Channel Fleet nouvellement reconstituée le et basée à Portland, le navire patrouille la Manche. Le Prince of Wales est le vaisseau amiral du contre-amiral Bernard Currey. La première tâche de l'escadre est de protéger le transfert du Corps expéditionnaire britannique de la Manche vers la France. Il patrouille l'extrémité orientale de la Manche tandis que les 7e et 8e escadres de bataille couvrent l'entrée à l'ouest. Les Allemands ne font aucun effort significatif pour interférer avec le trafic dans la Manche, l'escadre est autorisée à retourner à Portland après que la majeure partie du Corps a traversé le . Plusieurs jours plus tard, l'escadre transporte le bataillon de marine de Portsmouth à Ostende. Le , l'escadre est transférée à Sheerness pour se prémunir contre une éventuelle invasion allemande du Royaume-Uni, mais il revient à Portland le .

Le , le Prince of Wales reçoit l'ordre de se rendre aux Dardanelles pour participer à la campagne des Dardanelles. Il quitte Portland le et est affecté à la 5e escadre britannique de la flotte alliée au large des Dardanelles, où il arrive le . Le Prince of Wales soutient le débarquement de la 3e brigade de l'Australian Army à Kabatepe et la baie ANZAC le . Son séjour aux Dardanelles doit être court, car la convention navale anglo-française-italienne du exige que les Britanniques fournissent une escadre de quatre cuirassés pour renforcer la marine italienne contre la marine austro-hongroise après que l'Italie a déclaré la guerre à l'Autriche-Hongrie. L'amiral Paolo Thaon di Revel, chef d'état-major de la marine italienne, pense que la menace des sous-marins austro-hongrois et des mines navales dans les eaux étroites de la mer Adriatique est trop grave pour qu'il utilise la flotte de manière active. Il garde ses cuirassés les plus modernes, plus les britanniques, à Tarente pour bloquer les Austro-Hongrois dans la mer Adriatique.

Le , le Prince of Wales, avec les cuirassés Implacable, London, et Queen, est transféré dans l'Adriatique pour former la 2e escadre détachée et le Prince of Wales arrive à sa nouvelle base le . Le navire devient le navire amiral de l'escadre en . Ses fonctions de navire amiral finissent en , lorsqu'il part à Gibraltar pour un carénage puis retourne dans l'Adriatique.

En , le Prince of Wales reçoit l'ordre de retourner au Royaume-Uni. Lors de son voyage de retour, il fait escale à Gibraltar du au et arrive à Devonport en mars. Il est mis en réserve à l'arrivée et sert de navire d'hébergement. Le Prince of Wales est placé sur la liste d'élimination le et est vendu à la ferraille à Thos W Ward le . Le navire arrive à Milford Haven, au Pays de Galles, pour être démoli en .

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) R. A. Burt, British Battleships 1889–1904, Seaforth Publishing, (ISBN 9781848321731)