Ouvrir le menu principal

Helena Ciak

joueuse de basket-ball française
(Redirigé depuis Héléna Ciak)

Helena Ciak
Image illustrative de l’article Helena Ciak
En finale de la Coupe de France 2015.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (29 ans)
Dunkerque, Nord
Taille 1,97 m (6 6)
Situation en club
Club actuel Lyon ASVEL
Poste pivot
Carrière universitaire ou amateur
2001-2005
2005-2010
CJF Les Aubrais
USM Saran
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
Roche Vendée
Perpignan
Perpignan
Montpellier
Bourges
Bourges
Dynamo Koursk
Dynamo Koursk
Montpellier
Lyon ASVEL
08,4
12,7
08,7
08,9
08,4
08,6
0?
0?
013.45[1]
en c.
Sélection en équipe nationale **
2013-Drapeau : France France (75 sél.)406[2]

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Helena Ciak, née le à Dunkerque (Nord), est une joueuse de basket-ball française. Son prénom s'écrit Helena sans accent, même si de nombreux journalistes font l'erreur[3].

Sommaire

BiographieModifier

Cette grande joueuse d'1,97 m est la fille de l'international polonais de basket Piotr Ciak[4]. Elle débute le basket à 11 ans avec son père comme premier entraineur[5].

Après une première saison réussie en LFB (8,9 points, 7,8 rebonds, 13,9 d’évaluation), elle devait prolonger un an à Perpignan, mais la relégation du club pour raisons financières la conduit à signer pour deux ans avec Montpellier[6]. Après une saison réussie (9,4 points avec une adresse de 55,6 % à deux points, 6,1 rebonds, 1,1 passe décisive et 1,3 contre de moyenne en championnat et 7,3 points et 6,6 rebonds de moyenne eu Euroligue), elle signe pour la saison suivante à Bourges pour remplacer Emmeline Ndongue, qui met un terme à sa carrière[7].

Avec Montpellier, elle remporte le premier titre de champion LFB du club en 2014[8], puis de nouveau l'année suivante avec Bourges[9].

Elle manque les premières semaines de compétition de 2015-2016 en raison d'une blessure contractée lors d'un match de préparation[10].

Quelques jours après sa victoire avec Bourges en finale de l'Eurocoupe 2015-2016, elle annonce jouer la saison suivante en Russie pour le Dynamo Koursk : « J'ai passé deux superbes années ici, j'ai vécu des moments intenses que je n'oublierai jamais. Je n'étais pas dans l'optique de partir, je me plais bien ici. Après, j'ai eu des propositions, j'ai fait le tri (...) Je ne sais pas si ça se représentera plus tard, donc j'ai voulu saisir cette occasion." »[11].

En avril 2017, avec le Dynamo Koursk, elle remporte l'Euroligue en battant le Fenerbace 77-63. Elle y passe une seconde saison avant de décider de revenir à Montpellier pour la saison LFB 2018-2019 : « Il y a eu des hauts et des bas mais de cette expérience, je n’en garde que du positif. A savoir tout d’abord le titre d’Euroligue gagné lors de ma première saison, un Graal. Ces deux saisons furent très enrichissantes, sportivement tout d’abord grâce à des joueuses et entraîneurs de renommée mondiale, le titre d’Euroligue lors de la première saison, le Graal, mais aussi culturellement où j’ai pu découvrir un pays avec des traditions totalement différentes de la France[12] ».

En 2018 elle retrouve l'équipe de Montpellier. En Avril elle s'incline en finale de l'Eurocoupe[13]. A l'issue de la saison régulière, où elle tourne à 14 points et 7,3 rebonds, elle est élue MVP[14]. En Mars 2018, elle annonce qu'elle jouera à l'ASVEL la saison suivante alors qu'un affrontement entre ces 2 clubs est possible en playoff[15]. En demi-finale des playoff, elle contribue à éliminer Bourges. A cause d'une blessure à la cheville, elle doit déclarer forfait pour la finale face à son futur club, l'ASVEL[16].

Équipe de FranceModifier

 
Helena Ciak avec l'équipe de France lors des qualifications pour l'Euro 2019

Elle figure dans la présélection de l'équipe de France pour l'Euro 2013[17] mais après avoir participé à la préparation et quelques matches amicaux, elle n'est pas conservée pour le championnat d'Europe.

Elle retrouve l'équipe de France en 2014 et figure dans la sélection qui dispute le championnat du monde[18]. La France termine 7ème après une élimination logique en 1/4 face aux futurs vainqueurs américains.

En 2015, elle est membre de l'équipe qui atteint la finale de l'Euro 2015 face à la Serbie. La France perd 68 à 76[19] et repart donc avec la médaille d'argent.

En retrait lors du tournoi olympique de Rio (seulement 49 minutes de jeu en 7 matches), elle s'impose au sortir d'une saison en Russie comme titulaire indiscutable à l'Euro 2017 avec 6,8 points, 4,7 rebonds et 0,8 contre par match. Malgré la retraite internationale d'Isabelle Yacoubou, la France décroche la médaille d'argent[4].

Au mondial 2018 elle est remplaçante derrière Sandrine Gruda, mais elle joue tous les matchs pour une moyenne de 7,4 points et 3,6 rebonds en 13 minutes[20]. La France termine à la 5ème place.

Mal remise d'une blessure à la cheville droite contractée lors de la fin de saison en Ligue féminine, elle doit déclarer forfait pour le championnat d'Europe 2019[21].

ClubsModifier

PalmarèsModifier

Équipe de FranceModifier

En clubModifier

Distinction personnelleModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Héléna Ciak », Ligue féminine de basket (consulté le 9 août 2016)
  2. au 31 juillet 2018Gabriel Pantel-Jouve, « ABY GAYE FORFAIT POUR LA COUPE DU MONDE 2018 », bebasket.fr, (consulté le 2 août 2018)
  3. https://www.20minutes.fr/sport/2480891-20190328-montpellier-blma-helena-ciak-vise-deuxieme-titre-europeen-consecutif
  4. a et b Pascal Legendre, « Helena Ciak, le mur porteur des Bleues », basketeurope.com, (consulté le 30 juin 2017)
  5. https://sans-filtre.fr/helena-ciak-197-cm-au-service-du-basket-francais/
  6. « Héléna Ciak s’engage pour deux ans avec Lattes-Montpellier », Catch & Shoot, (consulté le 26 juillet 2013)
  7. a et b Amaury Boulay, « Héléna Ciak vers Bourges », Catch & Shoot, (consulté le 18 mai 2014)
  8. a et b Amaury Boulay, « Lattes-Montpellier s’offre le premier titre de son histoire ! », Catch & Shoot, (consulté le 26 mai 2014)
  9. a et b Gabriel Pantel-Jouve, « Bourges retrouve le titre de champion », bebasket.fr, (consulté le 29 avril 2015)
  10. Philippe Dessaigne, « Ciak absente quatre semaines », leberry.fr, (consulté le 11 septembre 2015)
  11. « CIAK QUITTE BOURGES POUR LA RUSSIE », bebasket.fr, (consulté le 16 avril 2016)
  12. Thibaut Lasser, « Helena CIAK (Lattes-Montpellier) : « Un besoin d’oxygène » », postup.fr, (consulté le 7 juin 2018)
  13. https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Eurocoupe-lattes-montpellier-s-incline-en-finale-face-a-orenbourg-75-57/1007799
  14. « la Gazelle Hélène Ciak élue meilleure joueuse de la Ligue féminine de basket-ball », midilibre.fr,
  15. . En Mars 2018, elle annonce qu'elle jouera
  16. https://www.leprogres.fr/rhone-69-sport-asvel/2019/05/06/helena-ciak-forfait-avec-montpellier-a-lyon
  17. « EdF (F) : Une pré-sélection de 26 joueuses pour l’Euro », Catch & Shoot, (consulté le 2 avril 2013)
  18. « Bernies et Gaye quittent les Bleues, le groupe final connu », bebasket.fr, (consulté le 10 septembre 2014)
  19. a et b Arnaud Dunikowski, « La France en argent », FFBB, (consulté le 28 juin 2015)
  20. http://www.fiba.basketball/fr/womensbasketballworldcup/2018/player/Helena-Ciak
  21. Kevin Bosi, « Helena Ciak forfait pour l'Euro 2019 », ffbb.com, (consulté le 10 juin 2019)
  22. « Les Bleues s'inclinent en finale », sur FFBB, (consulté le 26 juin 2017)
  23. « Mondial 3x3 à Athènes : Helena Ciak médaillée d’argent. », perpignanbasket.fr, (consulté le 18 mai 2014)
  24. « Le Match des Champions pour Bourges », basketlfb.com, (consulté le 22 octobre 2014)
  25. « EUROCUP : LE TITRE POUR BOURGES ! », bebasket.fr, (consulté le 16 avril 2016)
  26. Gaëtan Delafolie, « L'EUROLEAGUE POUR KOURSK ET HELENA CIAK », bebasket.fr, (consulté le 17 avril 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :