Ouvrir le menu principal

Championnat d'Europe féminin de basket-ball 2015

XXXVe championnat d’Europe féminin
Description de l'image Euro_Basket_Women_2015.png.
Généralités
Sport Basket-ball
Organisateur(s) FIBA Europe
Édition 35e
Catégorie Sénior filles
Lieu(x) Drapeau de la Hongrie Hongrie
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Date du au
Participants 20 équipes
Matchs joués 70
Site(s) Drapeau : Hongrie Budapest, Debrecen, Győr, Szombathely, Sopron
Drapeau : Roumanie Oradea, Timișoara
Site web officiel fibaeurope.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Espagne Espagne
Vainqueur Drapeau : Serbie Serbie (1)
Finaliste Drapeau : France France
Troisième Drapeau : Espagne Espagne
Meilleure joueuse Drapeau : Serbie Ana Dabović
Meilleure(s) passeuse(s) Drapeau : Ukraine Jelena Škerović (7,1)
Meilleure marqueuse Drapeau : Espagne Alba Torrens (19,7)

Navigation

La 35e édition du Championnat d'Europe de basket-ball féminin (officiellement FIBA EuroBasket Women 2015) a eu lieu en 2015 et s'est déroulé en Hongrie et en Roumanie. C'est la cinquième fois que la Hongrie a accueilli cette compétition après 1950, 1964, 1983 et 1997 et la seconde pour la Roumanie après 1966. L'Espagne, vainqueur de l'édition 2013, laisse son titre à la Serbie, qui remporte la compétition pour la première fois.

Choix du pays hôteModifier

Initialement six fédérations membres ont exprimé leur intention d'organiser le tournoi : la Biélorussie et la Lituanie, qui ont présenté une candidature conjointe[1], la Hongrie, Israël, la Serbie et l'Espagne[2]. La Lituanie refuse la candidature commune avec la Biélorussie[3] et par la suite deux pays ont soumis une autre candidature commune la Biélorussie et la Hongrie. Le président de FIBA Europe Olafur Rafnsson a déclaré « C’est un très bon choix. La Hongrie est un pays avec une tradition basket et plus spécialement du côté féminin »[4].

La décision finale a été prise par le conseil de la FIBA Europe le lors de leur réunion à Munich, accordant les droits d'organisation à la Hongrie par un vote majoritaire.

Le la fédération roumaine de basket-ball annonce que la FIBA Europe leur a accordé les droits de coorganisation de l'EuroBasket 2015 avec la Hongrie. Initialement la Hongrie étant le seul pays hôte. La Roumanie a organisé deux groupes à Cluj-Napoca et Oradea[5]. La FIBA Europe confirme cette coorganisation le [6].

Villes hôtesModifier

Les villes de Győr, de Sopron, de Cluj-Napoca et d'Oradea ont accueilli la première phase. Pour le second tour, Szombathely et Veszprém ont été désignées. Budapest a accueilli quant à elle la phase finale de l'édition au stade Papp László Budapest Sportaréna.

Aperçu Tour Ville Salle Capacité
1er tour - Groupe A Timișoara
(  Roumanie)
Sala Polivalentă "Politehnica" 3 500
  1er tour - Groupe B Oradea
(  Roumanie)
Pabellón Antonio Alexe 2 010
  1er tour - Groupe C Szombathely
(  Hongrie)
Aréna Savaria 3 500
1er tour - Groupe D Sopron
(  Hongrie)
MKB Aréna 2 200
2e tour - Groupe E Debrecen
(  Hongrie)
Főnix Hall 6 500
  2e tour - Groupe F Győr
(  Hongrie)
Audi Arena 5 550
  Phase finale Budapest
(  Hongrie)
Arena de Deportes Papp László 5 500

Pays qualifiésModifier

Pour ce championnat le nombre d'équipes qualifiées est porté de 16 à 20[7].

Compétitions Dates Nombre
de place(s)
Pays qualifiés
Pays hôtes 1   Hongrie
1   Roumanie
Pays hôte du Championnat du monde 2014[8] 1   Turquie
Vainqueur de la Phase 1 des Qualifications au Championnat d'Europe de basket-ball féminin 2015 1   Grèce
Pays qualifiés lors du Championnat d'Europe de basket-ball féminin 2013 15 au 5   Serbie
  Espagne
  République tchèque
  France
  Biélorussie
Pays qualifiés lors de la Phase 2 des Qualifications au Championnat d'Europe de basket-ball féminin 2015 7 au 11   Ukraine
  Suède
  Italie
  Pologne
  Grande-Bretagne
  Croatie
  Russie
  Lettonie
  Monténégro
  Slovaquie
  Lituanie

Tirage au sortModifier

Le tirage au sort est organisé à Budapest (Hongrie, pays hôte de la phase finale) le 29 novembre 2014 en présence du président de la FIBA Europe Turgay Demirel[9],[10]:

Groupe A
Timisoara Arena (3000)
  Timișoara
Groupe B
Antonio Alexe Arena (2500)
  Oradea
Groupe C
Arena Savaria (4000)
  Szombathely
Groupe D
Sopron Arena (2500)
  Sopron
  France   Turquie   Serbie   Espagne
  Ukraine   Pologne   Croatie   Slovaquie
  République tchèque   Italie   Lettonie   Lituanie
  Monténégro   Grèce   Russie   Suède
  Roumanie   Biélorussie   Grande-Bretagne   Hongrie

EffectifsModifier

ContexteModifier

Une dizaine de joueuses naturalisées, souvent américaines, sont attendues pour l' Euro 2015, contre cinq en 2013 et six en 2011. L'excellent niveau de la plupart d'entre elles pourrait rebattre les cartes. L'Espagne pourrait devoir en revanche ne pas compter sur Sancho Lyttle, originaire de Saint-Vincent-et-les-Grenadines[11]. Parmi les plus notables[12] :

  • Allie Quigley, naturalisée hongroise, championne de la Conférence Est de la WNBA en 2014 et double championne de Pologne
  • Angelica Robinson, naturalisée monténégrine, double MVP du championnat d'Espagne en 2014 et 2015
  • Danielle Page, naturalisée serbe, MVP étrangère du championnat de France en 2014
  • Epiphanny Prince, naturalisée russe, finaliste de l'Eurocoupe 2015
  • Kristi Toliver, naturalisée slovaque, vainqueur de l'Eurocoupe 2013 et 2014
  • Lindsey Harding, naturalisée biélorusse, championne de Lituanie 2009
  • Julie McBride, naturalisée polonaise
  • Lara Sanders (ou LaToya Sanders, née LaToya Pringle), naturalisée turque, joueuse d'Euroligue
  • Ashley Key, naturalisée suédoise en 2013[13]

Temi Fagbenle possède les nationalités anglaise et nigériane. Née aux États-Unis, sa famille déménage en Grande-Bretagne à l'âge de deux ans puis retourne dans son pays natal pour y jouer en universitaire. Elle n'est donc pas naturalisée sur le tard[14]. Née au Bénin, Isabelle Yacoubou est naturalisée française à l'adolescence.

La naturalisation croate de Shavonte Zellous, championne WNBA 2012, vainqueur de l'Euroligue 2014, avorte pour des raisons administratives peu avant le début de la compétition[15].

Le président de la FFBB Jean-Pierre Siutat réagit à cette frénésie de naturalisations express : « J’ai peur qu’un jour, l’équipe nationale devienne comme une équipe de clubs où on fait tout et n’importe quoi. On a une joueuse naturalisée [Isabelle Yacoubou] mais ça s’inscrit dans un projet de toujours. Elle connaît très bien la langue française, elle a été formée ici. Cette année, on a vu défiler beaucoup de joueuses étrangères, surtout américaines, dans les équipes. J’espère que ça ne va pas aller trop loin et qu’on ne se retrouvera pas comme avec le Qatar au championnat du Monde de handball à construire des équipes avec de l’argent […] Les Espagnols poussent fort pour que l’on ait deux naturalisés avec Ibaka et Mirotić. Mais on tient bon. Il y a beaucoup de pays d’Europe qui sont à l’affût. Dans des pays, c’est très facile de naturaliser des joueurs et joueuses américains. Les modifications se feront au moment des JO. On verra bien ce qu’il se passe en 2016. Le but de l’équipe nationale, c’est de former des joueurs, pas de permettre de fonder sur des joueurs formés aux USA[16]. »

Premier tourModifier

Groupe AModifier

Groupe A -   Timișoara
Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   France 8 4 0 319 264 +55
2   Monténégro 7 3 1 301 263 +38
3   République tchèque 6 2 2 289 306 -17
4   Ukraine 5 1 3 283 314 -31
5   Roumanie 4 0 4 270 315 -45
Monténégro   71 - 52   République tchèque Stats
Ukraine   55 - 79   France Stats
République tchèque   80 - 79   Ukraine Stats
Roumanie   61 - 79   Monténégro Stats
France   85 - 75   République tchèque Stats
Ukraine   78 - 71   Roumanie Stats
Monténégro   84 - 71   Ukraine Stats
Roumanie   67 - 76   France Stats
France   79 - 67   Monténégro Stats
République tchèque   82 - 71   Roumanie Stats

Groupe BModifier

Groupe B -   Oradea
Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Biélorussie 8 4 0 299 234 +65
3   Turquie 7 3 1 220 215 +5
2   Grèce 6 2 2 217 239 -22
4   Italie 5 1 3 232 241 -9
5   Pologne 4 0 4 208 247 -39
Pologne   54 - 57   Turquie Stats
Italie   76 - 85ap   Biélorussie Stats
Grèce   51 - 46   Italie Stats
Biélorussie   65 - 49   Pologne Stats
Pologne   50 - 59   Grèce Stats
Turquie   52 - 67   Biélorussie Stats
Italie   66 - 55   Pologne Stats
Grèce   50 - 61   Turquie Stats
Biélorussie   82 - 57   Grèce Stats
Turquie   50 - 44   Italie Stats

Groupe CModifier

Groupe C -   Szombathely
Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Russie 7 3 1 293 223 +70 +24
2   Serbie 7 3 1 294 263 +31 -24
3   Croatie 6 2 2 277 305 -28 +4
4   Lettonie 6 2 2 258 263 -5 -4
5   Grande-Bretagne 4 0 4 222 290 -68
Lettonie   60 - 76   Serbie Stats
Russie   83 - 62   Croatie Stats
Croatie   67 - 63   Lettonie Stats
Grande-Bretagne   40 - 71   Russie Stats
Lettonie   67 - 58   Grande-Bretagne Stats
Serbie   89 - 72   Croatie Stats
Grande-Bretagne   54 - 76   Serbie Stats
Russie   62 - 68   Lettonie Stats
Croatie   76 - 70   Grande-Bretagne Stats
Serbie   53 - 77   Russie Stats

Groupe DModifier

Groupe D -   Sopron
Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Espagne 8 4 0 287 245 +42
2   Slovaquie 6 2 2 312 316 -4 +6
3   Lituanie 6 2 2 279 291 -12 -6
4   Suède 5 1 3 269 269 +0 +9
5   Hongrie 5 1 3 261 287 -26 -9
Suède   69 - 72   Slovaquie Stats
Lituanie   58 - 72   Espagne Stats
Slovaquie   85 - 79   Lituanie Stats
Hongrie   63 - 72   Suède Stats
Espagne   82 - 81   Slovaquie Stats
Lituanie   72 - 66   Hongrie Stats
Suède   68 - 70   Lituanie Stats
Hongrie   46 - 69   Espagne Stats
Espagne   64 - 60   Suède Stats
Slovaquie   74 - 86   Hongrie Stats

Deuxième tourModifier

Groupe EModifier

Groupe E -   Debrecen
Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Turquie 9 4 1 299 262 +37 +10
2   France 9 4 1 335 308 +27 -10
3   Biélorussie 7 2 3 349 323 +26 +20
4   Monténégro 7 2 3 319 340 -21 -8
5   Grèce 7 2 3 299 328 -29 -12
6   République tchèque 6 1 4 319 359 -40
Turquie   61 - 41   Monténégro Stats
République tchèque   73 - 70   Biélorussie Stats
Grèce   42 - 51   France Stats
Monténégro   77 - 72   Biélorussie Stats
Grèce   74 - 71   République tchèque Stats
France   56 - 66   Turquie Stats
Turquie   59 - 48   République tchèque Stats
Monténégro   63 - 76   Grèce Stats
Biélorussie   58 - 64   France Stats

Groupe FModifier

Groupe F -   Győr
Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1   Espagne 10 5 0 406 328 +78
2   Lituanie 8 3 2 371 367 +4 +4
3   Russie 8 3 2 366 320 +46 -4
4   Serbie 7 2 3 370 387 -17 +2
5   Slovaquie 7 2 3 385 374 +11 -2
6   Croatie 5 0 5 312 434 -122
Slovaquie   74 - 76   Serbie Stats
Lituanie   78 - 74   Russie Stats
Croatie   52 - 95   Espagne Stats
Lituanie   83 - 64   Croatie Stats
Russie   75 - 61   Slovaquie Stats
Serbie   80 - 91   Espagne Stats
Slovaquie   84 - 62   Croatie Stats
Espagne   66 - 57   Russie Stats
Serbie   72 - 73   Lituanie Stats

Tour finalModifier

Tableau principalModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
  à Budapest       à Budapest       à Budapest
 [E1]   Turquie  63
 [F4]   Serbie  75  
 [F4]   Serbie  74
  à Budapest
   [E3]   Biélorussie  72  
 [F2]   Lituanie  66
 [E3]   Biélorussie  68  
 [F4]   Serbie  76
  à Budapest
   [E2]   France  68
 [F1]   Espagne  75
  à Budapest
 [E4]   Monténégro  74  
 [F1]   Espagne  58
  à Budapest Troisième place
   [E2]   France  63  
 [E2]   France  77   à Budapest
 [F3]   Russie  74    [E3]   Biélorussie  58
 [F1]   Espagne  74
Tour de classement 5e place
  à Budapest       à Budapest
 [E1]   Turquie  66
 [F2]   Lituanie  57  
 [E1]   Turquie  68
  à Budapest
   [F3]   Russie  66ap
 [E4]   Monténégro  65
 [F3]   Russie  73  
7e place
  à Budapest
 [F2]   Lituanie  77
 [E4]   Monténégro  89

Quarts de finaleModifier

Matchs de classement (places 5 à 8)Modifier

Demi-finalesModifier

Troisième placeModifier


16h30
(en) Boxscore Biélorussie   58-74   Espagne   SYMA Sport and Events Arena,   Budapest
Affluence : 3 000
Arbitres :
  Jasmina Juras
  Joseph Bissang
  Fabiana Martinescu
Score par quart-temps : 18-12, 12-22, 14-21, 14-19
Score par mi-temps : 30-34, 28-40
Ziuzkova, Lewtchanka 13
Lewtchanka 15
Harding 6
Points
Rebonds
Passes D.
Torrens 25
Nicholls, Ndour 7
Torrens 5

FinaleModifier


19h00
(en) Boxscore Serbie   76-68   France   SYMA Sport and Events Arena,   Budapest
Affluence : 5 200
Arbitres :
  Karen Lasuik
  Anne Panther
  Maj Kazuko Forsberg
Score par quart-temps : 15-22, 18-10, 20-17, 23-19
Score par mi-temps : 33-32, 43-36
A. Dabović 25
Page 8
A. Dabović 3
Points
Rebonds
Passes D.
Gruda 16
Yacoubou 6
Dumerc 5

Classement finalModifier

Rang Équipe V-D
    Serbie 7-3
    France 8-2
    Espagne 9-1
4   Biélorussie 5-5
5   Turquie 8-2
6   Russie 5-5
7   Monténégro 5-5
8   Lituanie 5-5
9   Slovaquie 3-4
10   Grèce 4-3
11   République tchèque 3-4
12   Croatie 2-5
13   Lettonie 2-2
14   Suède 1-3
15   Italie 1-3
16   Ukraine 1-3
17   Hongrie 1-3
18   Pologne 0-4
19   Roumanie 0-4
20   Grande-Bretagne 0-4

StatistiquesModifier

Meilleur cinq du tournoiModifier

 
Ana Dabović, ici en 2013 sous le maillot du Dynamo Moscou.

Ana Dabović est élue meilleure joueuse du tournoi devant la Française Sandrine Gruda. Après avoir tourné à 14,7 points par rencontre dans les deux premières phases, la Serbe inscrit 31 points en quarts de finale puis 25 en finale[17].

Meilleures joueuses par catégorie statistiqueModifier

Les leaders de chaque classement sont :

Points[18]
Nom PPM
  Alba Torrens 19,7
  Sandrine Gruda 17,8
  Kristi Toliver 17,4
  Lara Sanders 16,7
  Angelica Robinson 15,9
Rebonds[19]
Nom RPM
  Yelena Lewtchanka 11,5
  Angelica Robinson 8,9
  Lara Sanders 8,4
  Sandrine Gruda 8,2
  Astou Ndour 7,9
Passes décisives[20]
Nom APM
  Jelena Škerović 7,1
  Céline Dumerc 5,9
  Işıl Alben 5,5
  Lindsey Harding 5,3
  Veronika Bortelova 5,3

Contres[21]
Nom CPM
  Lara Sanders 2,0
  Anna Jurčenková 1,9
  Natalia Vieru 1,8
  Anastasia Verameyenka 1,3
  Angelica Robinson 1,0
Interceptions[22]
Nom IPM
  Işıl Alben 2,5
  Sandra Linkevičienė 2,1
  Epiphanny Prince 1,9
  Katsiaryna Snytsina 1,7
  Milica Dabović 1,6

Les statistiques sont exprimées en unités par match joué.

MédiasModifier

La compétition est télédiffusée dans un nombre record de 148 pays, dont 38 pays européens, alors qu'elle avait été retransmise dans 43 pays en 2005 et dans 63 pour l’édition 2009[23]. En France, la demi-finale France-Espagne sont diffusées à la télévision nationale sur France 4 pour la première et la seconde sur France 2 entre 19h et 19h55 (2,57 millions de téléspectateurs en moyenne, soit 17 % du public) puis 2,68 millions sur France 3 (13,8 %) entre 19 h 55 et 20 h 45, audiences auxquelles il faudrait ajouter celle de Canal+ qui diffusait aussi la rencontre[24].

Le président de la FFBB Jean-Pierre Siutat déplore la faible affluence dans les salles, hormis pour la finale : « Globalement, on a eu peu de monde de présent sur cet Euro. En 2013, on avait fait un effort pour remplir les salles. Je pense que c’est un manque de respect vis-à-vis des athlètes surtout. Les athlètes font le travail pour être à ce niveau et jouer dans des salles vides, ça n’est pas terrible. J’ai profité pour élever un peu la voix à la réunion du bureau de la FIBA Europe en disant qu’il fallait s’investir sur le basket féminin [16]. »

RéférencesModifier