Hélène de Danemark

La princesse Hélène de Danemark[1] (c.  1180 morte le à Lunebourg), héritière de Garding et par son mariage duchesse de Lunebourg, est l'ancêtre de tous les membres postérieurs de la maison des Welf[2].

Hélène de Danemark
Titre de noblesse
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Environ Guillaume de Lunebourg (environ depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Grab der Herzöge in Lüneburg St. Michaeliskirche.jpg
Vue de la sépulture.

Hélène est la fille cadette du roi Valdemar Ier de Danemark et de Sophie de Polock. Elle est la sœur des rois Knud VI et Valdemar II et de la reine de France Ingeburge de Danemark.

Au cous de l'été 1202, Hélène se marie à Hambourg avec le duc Guillaume de Lunebourg, elle devient ainsi la belle-fille d'Henri le Lion, duc de Saxe, et de sa seconde épouse, Mathilde d'Angleterre. Hélène et Guillaume ont un fils unique, le futur duc, Othon Ier de Brunswick. Après la mort prématurée de son époux en 1213, son frère l'empereur Othon IV du Saint-Empire s'empare de la souveraineté du Lunebourg, comme régent du fils de Guillaume, son homonyme Othon « L'Enfant ». Othon est ensuite désigné comme héritier des domaines allodiaux de la Maison de Brunswick par son autre oncle Henri IV du Palatinat. La duchesse Hélène meurt en 1233 et est inhumée dans l'abbaye bénédictine de Saint Michel de Lunebourg.

SourceModifier

Notes et référencesModifier

  1. Annales Stadenses
  2. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Könige von Dänemark 1157-1412 Volume III Tafel 100