Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abeille (homonymie).

Guy Abeille est un économiste français. Il est connu comme l'économiste à l'origine du critère 3% de déficit public par rapport au PIB.

Sommaire

CarrièreModifier

Guy Abeille était chargé de mission au ministère des Finances sous Valéry Giscard d'Estaing puis au début de l’ère François Mitterrand[1].

Il est cité comme l’un des « inventeurs » de la règle de 3 %, selon laquelle l'état devrait limiter son déficit public annuel à 3% de la richesse produite[2].

FormationModifier

Critère de MaastrichtModifier

En juin 1981, alors qu'il était chargé de mission à la Direction du Budget du ministère des Finances, Guy Abeille raconte[1] avoir été mandaté avec son chef de bureau de l'époque Roland de Villepin[3], d'établir un critère économique utilisable par le Président Mitterrand dans ses discours. Faute de mieux, Abeille et de Villepin proposent alors ce critère relativement simple basé sur un ratio déficit/PIB qui, du propre aveu d'Abeille, « ne mesure rien » et sur une norme (3 %) qui « n'a pas d'autre fondement que celui des circonstances » (le déficit budgétaire de l'époque atteint déjà presque 3 % du PIB)[1]. Dans une interview donnée à France Info le 24 février 2016, il réitère cette position en se demandant si « le niveau de 3% de déficits publics a encore une validité économique »[4].

« François Mitterrand voulait une norme, on la lui a donnée. On ne pensait pas que ça allait déborder au-delà de 1981.[2] »

Mitterrand et Fabius reprennent à leur compte cette référence qui devient ensuite un dogme économique durant les années 80, au point d'être intégré en 1991 dans le traité de Maastricht. C'est ainsi que la règle de pas plus de 3% du PIB de déficit, à l'origine règle interne française pour un moment donné (1981), est devenue un des 5 critères de convergences requis pour pouvoir adopter la monnaie européenne, et que les États-membres de la zone Euro s'engagent à suivre.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « A l'origine du déficit à 3% du PIB, une invention 100%... française », sur La Tribune (consulté le 20 décembre 2018)
  2. a et b « Dérapage budgétaire : ce qu’en dit Guy Abeille, le père des «3 %» », sur leparisien.fr, (consulté le 20 décembre 2018)
  3. Roland de Villepin est cousin de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin.
  4. « L’inventeur des "3% de déficit" doute de la validité économique de son équation », sur France info (consulté le 25 février 2016)