Guillaume de Saulx

Guillaume de Saulx, vicomte de Tavannes, (1553-1633), fils aîné de Gaspard de Saulx, "lieutenant du roi en l'absence" (lieutenant du lieutenant général) en Bourgogne à partir de , pendant le gouvernement du duc de Mayenne et la lieutenance générale de son beau-père Léonor Chabot, dit Chabot-Charny[1].

Guillaume de Saulx
Biographie
Naissance
Décès
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

BiographieModifier

Il maintient en partie la Bourgogne dans l'obéissance à Henri III pendant la Ligue. En 1577, c'est son frère, Jean de Saulx, vicomte de Tavannes, ligueur forcené, qui est nommé par Charles de Mayenne et la Ligue à la lieutenance de Bourgogne. Malgré son frère Jean, Guillaume se déclare pour Henri IV dès 1589 et se distingue au combat de Fontaine-Française le .

On a de lui des « Mémoires historiques » qui vont de 1560 à 1596, imprimés à Paris en 1625 (et réimprimés dans les collections des « Mémoires sur l'Histoire de France » et dans le « Panthéon littéraire » en 1836) — à ne pas confondre avec les « Mémoires » de Gaspard de Saulx, rédigés par son fils Jean.

FamilleModifier

Guillaume de Saulx épouse en 1576 Catherine Chabot, petite-fille de l'amiral de Brion et fille de Léonor Chabot (cousin issu de germain des derniers rois Valois François II, Charles IX, Henri III, et du premier roi Bourbon, Henri IV), qui lui donne 7 enfants :

Il épouse en 1620 Jeanne-Baptiste de Pontailler dont il a :

  • Jean Ier, seigneur du Mayet, dit le marquis de Tavannes, vicomte de Ligny-le-Châtel. Lieutenant général du roi en Bourgogne, il est battu par son neveu Jacques, qui est partisan de la Fronde, et brûle le testament qu'il a fait en sa faveur. † .

Notes et référencesModifier

  1. Henri Drouot, La première Ligue en Bourgogne et les débuts de Mayenne (1574-1579) : notes sur l'opinion publique en Bourgogne, Dijon, Bernigaud et Privat, 1937, p. 36, p. 57.

AnnexesModifier

Source partielleModifier

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Guillaume de Saulx » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

BibliographieModifier

  • Léonce Pingaud, Les Saulx-Tavanes, Paris, Librairie de Firmin Didot et Cie, 1876
  • Gil Colas, Le château de Vergy pendant la Ligue et Guillaume de Tavanes, son gouverneur, 1972, 177 p.

Article connexeModifier