Guillaume Jacques

chercheur en linguistique français

Guillaume Jacques (chinois simplifié : 向柏霖 ; pinyin : Xiàng Bólín), né le à Paris, est un linguiste français.

Guillaume Jacques
Guillaume Jacques.jpg
Guillaume Jacques en 2013.
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
depuis
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Marie-Claude Paris (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction

Spécialisé dans l'étude des langues sino-tibétaines, en particulier le chinois archaïque, le tangoute et le tibétain, il s'intéresse à titre personnel aux études indo-européennes.

BiographieModifier

Il étudie la linguistique[1]. Après un travail de terrain d'une année dans le Sichuan (2002-2003), il soutient, en 2004, une thèse de doctorat intitulée Phonologie et morphologie du japhug, sous la direction de Marie-Claude Paris, à l'université Paris-Diderot[2],[3].

Après quelques années à l'université Paris-Descartes, il devient chercheur au Centre de recherches linguistiques sur l'Asie orientale (CRLAO)[4]. Il est directeur de recherches.

Depuis 2014, il est co-rédacteur en chef des Cahiers de linguistique Asie orientale[5].

Il est responsable des comptes-rendus de la revue d'études indo-européennes Wékwos, fondée en 2014[6].

Nathan W. Hill (en) (SOAS) qualifie son ouvrage de 2014 sur le tangoute de « quite probably the most important single book ever to be published in the field of Trans-Himalayan historical linguistics[7] ».

DistinctionsModifier

Bibliographie (sélection)Modifier

  • 2000. « The character 維, 惟, 唯 ywij and the reconstruction of the Zhi and Wei rhymes » ; Cahiers de Linguistique : Asie Orientale 29.2: 205–222.
  • 2003a. « Jiarongyu, Zangyu ji Shanggu Hanyu de -s houzhui » (嘉绒语、藏语及上古汉语的-s后缀) [The –s suffix in Rgyalrong, Archaic Chinese and Tibetan]; Minzu Yuwen (民族语文) 2003.1: 12–15.
  • 2003b. « Un cas de dissimilation labiale en chinois archaïque : la racine 'couvrir, renverser' et son équivalent en tibétain » ; Cahiers de Linguistique: Asie Orientale 32.1: 123–130.
  • 2004a. Phonologie et morphologie du Japhug (rGyalrong), thèse de doctorat, Université Paris VII.
  • 2004b. « Chabaohua de chongdie xingshi » (茶堡话的重叠形式) [Reduplication in Japhug]. Minzu Yuyan (民族语文) 2004.4: 7–11.
  • 2007a. Textes tangoutes I, Nouveau recueil sur l'amour parental et la piété filiale. München: Lincom Europa. (ISBN 3895867667)
  • 2007b. « A shared suppletive pattern in the pronominal systems of Chang Naga and Southern Chang » ; Cahiers de Linguistique: Asie Orientale 36.1:61–78.
  • 2008a. Jiarongyu Yanjiu (嘉绒语研究) [A study on the rGyalrong language]. Beijing: Minzu chubanshe. (ISBN 7105096047)
  • 2008b. Xixiayu de mingcixing weiyu (西夏语的名词性谓语) [On nominal predicates in Tangut]; Minzu Yuwen (民族语文) 2008.4: 37–39.
  • 2009. « The origin of vowel alternations in the Tangut verb » ; Language and Linguistics 10.1: 17–27.
  • 2010. « The inverse in Japhug Rgyalrong » ; Language & Linguistics 11.1:127–157.
  • 2014. Esquisse de phonologie et de morphologie historique du tangoute. Leiden: Global Oriental. 334 pp. (ISBN 9789004264847).

RéférencesModifier

  1. Catalogue BnF, Notice n° : FRBNF16591436
  2. Thèse de doctorat 2004, notice sur theses.fr
  3. Jacques 2004a.
  4. « Notice biographique professionnelle, CRLAO » (consulté le 9 mai 2010)
  5. Présentation de la revue, crlao.ehess.fr
  6. notice BnF no FRBNF44300215.
  7. (en) Nathan W. Hill, « The contribution of Tangut to Trans-Himalayan comparative linguistics », Archiv orientální, vol. 83, no 1,‎ , p. 187-200 (lire en ligne)
  8. EHESS Communication, « Guillaume Jacques, médaille de bronze CNRS 2015 », sur actualites.ehess.fr, (consulté le 2 avril 2018)

Liens externesModifier