Ouvrir le menu principal
Gueorgui Vladimov
Nom de naissance Gueorgui Volossevitch
Naissance
Kharkov
Drapeau de la République socialiste soviétique d'Ukraine RSS d'Ukraine
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Décès (à 72 ans)
Francfort
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Russe

Gueorgui Nikolaïevitch Vladimov (en russe : Гео́ргий Никола́евич Влади́мов) est un écrivain dissident soviétique né le à Kharkiv et mort à Francfort, en Allemagne, le .

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une famille d'instituteurs ukrainiens, diplômé de la faculté de droit de l'université de Léningrad, il poursuit une carrière de critique littéraire. En 1956, il devient rédacteur de la revue littéraire non-conformiste Novy Mir. Lors du 4e congrès de l'Union des écrivains en 1967, il défend la liberté artistique et demande de débattre de la Lettre d'Alexandre Soljénitsyne sur les droits de l'écrivain.

En 1977, il prend la tête de la section moscovite d'Amnesty International, qui était alors interdite en URSS. Il doit émigrer en Allemagne de l'Ouest en 1983 : il écrit alors dans la revue russophone Facets.

Il reçoit le prix Booker russe pour Le Général et son armée en 1995.

Il meurt à Francfort-sur-le-Main. Rapatrié à Moscou, il est inhumé au cimetière de Peredelkino.

ŒuvreModifier

  • Большая руда (1961)
    Publié en français sous le titre Le Grand Filon, traduit par Andrée Robel, Paris, Gallimard, coll. « Littératures soviétiques », 1963 (notice BnF no FRBNF33217949)
  • Три минуты молчания (1969)
    Publié en français sous le titre Trois minutes de silence, traduit par Lily Denis, Paris, Gallimard, coll. « Littératures soviétiques », 1978 (notice BnF no 2-07-029970-8)
  • Верный Руслан (1975)[1]
    Publié en français sous le titre Le Fidèle Rouslan, traduit par François Cornillot, Paris, Seuil, 1978 (ISBN 2-02-004808-6) ; réédition, Paris, Belfond, coll. « Vintage » no 7, 2014 (ISBN 978-2-7144-5664-9) ; réédition, Paris, 10/18 no 4920, 2014 (ISBN 978-2-264-06494-3)
  • Не обращайте внимания, маэстро (1983)
    Publié en français sous le titre Ne faites pas attention, Maestro, traduit par Claude Ligny, Paris, Seuil, 1986 (ISBN 2-02-009223-9)
  • Генерал и его армия (1994) - Prix Booker russe en 1995
    Publié en français sous le titre Le Général et son armée, traduit par Robert Giraud, La Tour-d'Aigues, Éditions de l'Aube, coll. « Regards », 2008 (ISBN 978-2-7526-0429-3)

Notes et référencesModifier

  1. Diffusé sous forme de samizdat en URSS ; parution en 1982 en Allemagne

Liens externesModifier