Ouvrir le menu principal

Gryponyx africanus

Gryponyx est un genre éteint de dinosaures, un sauropodomorphe basal. Il a été découvert dans le sud de l'État libre d'Afrique du Sud, dans la partie supérieure de la formation géologique d'Elliot datant du Jurassique inférieur (Hettangien-Sinémurien), c'est-à-dire il y a environ entre 200 et 190 Ma (millions d'années)[1].

Une seule espèce valide est rattachée au genre, Gryponyx africanus, décrite par Robert Broom en 1911[1].

Sommaire

ÉtymologieModifier

Le nom de genre Gryponyx est composé des mots du grec ancien « grypos », « crochet » et « onyx » « griffe », pour décrire la forme de ses griffes. Le nom d'espèce africanus indique l'origine africaine du fossile[1].

DescriptionModifier

L'holotype est référencé SAM-3357-59. Il s'agit d'un squelette post-cânien presque complet, incluant une partie de la colonne vertébrale, le bassin osseux et les quatre pattes. Le longueur totale de l'animal est estimée à environ 5 mètres.

ClassificationModifier

En 1911, Robert Broom, son inventeur, le considère comme un théropode[1].

En 1932, Huene crée la famille des Gryponychidae au sein des Carnosauria pour y placer le genre type Gryponyx et le genre Aetonyx[2].

En 1976, Galton et M. A. Cluver mettent G. africanus en synonymie avec Massospondylus harriesi [3]. Cette dernière espèce est à son tour mise en synonymie en 1981 par Michael Cooper avec une espèce du Zimbabwe : Massospondylus carinatus[4] (Galton et al. considèrent par contre en 2014 que M. harriesi est un nomen dubium[5].

En 2004 également, C. Vasconcelos et Adam M. Yates, considèrent Gryponyx comme un genre distinct des autres sauropodomorphes basaux et revalident ainsi le genre. Ils pointent les autapomorphies suivantes : une longueur totale du premier métacarpien supérieure au maximum de sa largeur proximale et un tablier pubien long et étroit avec des marges latérales rectilignes[6]. Ils définissent alors le genre comme le plus basal des massospondylidés[6].

Junchang Lü et ses collègues confirment cette attribution en 2010[7].

Adam M. Yates et ses collègues en 2009 placent Gryponyx dans une position un peu plus basale parmi les sauropodomorphes, dans une trichotomie avec les Massospondylidae et les Anchisauria, comme figuré dans leur cladogramme ci-dessous[8] :

Sauropodomorpha 

 Plateosauridae 




 Riojasauridae 




 Gryponyx 



 Massospondylidae 




 Yunnanosaurus 



 Jingshanosaurus 


 Anchisauria 

 Anchisaurus 




 Aardonyx 




 Melanorosaurus 


 Sauropoda 


 Antetonitrus 



 Lessemsaurus 





 Gongxianosaurus 


   

 Tazoudasaurus 



 Vulcanodon 



 Eusauropoda












Autres espèces non validesModifier

Deux espèces supplémentaires de Gryponyx ont été décrites :

Galton et Cluver (1976) ont mis G. taylori en synonymie avec Massospondylus harriesi et considéré G. transvaalensis comme un nomen dubium[3]. Les deux espèces G. taylori et G. transvaalensis sont attribuées par Michael Cooper en 1981 à Massospondylus carinatus[4], tandis que Galton et Upchurch en 2004 les considèrent comme douteuses (nomen dubium)[5].

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (en) Broom, R. (1911). On the dinosaurs of the Stormberg, South Africa. Annals of the South African Museum 7(4):291-308
  2. (de) Friedrich von Huene (1932) Die fossile Reptil-Ordnung Saurischia, ihre Entwicklung und Geschichte. Monographien zur Geologie und Paläontologie, Series 1 4: 1–361
  3. a et b (en) Galton, P.M. et Cluver, M.A. (1976). Anchisaurus capensis (Broom) and a revision of the Anchisauridae (Reptilia, Saurischia). Annals of the South African Museum 69(6):121-159
  4. a et b (en) Cooper, M.R. (1981). The prosauropod dinosaur Massospondylus carinatus Owen from Zimbabwe: its biology, mode of life and phylogenetic significance. Occasional Papers of the National Museums and Monuments of Rhodesia, Series B, Natural Sciences 6(10):689-840
  5. a et b (en) Galton, P.M., and Upchurch, P. (2004). Prosauropoda. In: D. B. Weishampel, P. Dodson, & H. Osmólska (eds.), The Dinosauria (second edition). University of California Press:Berkeley, 232-258. (ISBN 0-520-24209-2)
  6. a et b (en) C. C. Vasconcelos, A. M. Yates (2004). Sauropodomorph biodiversity of the upper Elliot Formation (Lower Jurassic) of southern Africa. Geoscience Africa, Abstract Volume 2:670
  7. (en) Lü Junchang, Yoshitsugu Kobayashi, Li Tianguang et Zhong Shimin, « A New Basal Sauropod Dinosaur from the Lufeng Basin, Yunnan Province, Southwestern China », Acta Geologica Sinica (English Edition), vol. 84, no 6,‎ , p. 1336–1342 (DOI 10.1111/j.1755-6724.2010.00332.x, lire en ligne)
  8. (en) A. M. Yates, M. F. Bonnan, J. Neveling, A. Chinsamy et M. G. Blackbeard, « A new transitional sauropodomorph dinosaur from the Early Jurassic of South Africa and the evolution of sauropod feeding and quadrupedalism », Proceedings of the Royal Society B, vol. 277, no 1682,‎ , p. 787–794 (PMID 19906674, PMCID 2842739, DOI 10.1098/rspb.2009.1440)

Voir aussiModifier

Références taxinomiquesModifier

(en) Référence Paleobiology Database : Gryponyx Broom, 1911

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier