Groupe révolutionnaire de Bruxelles

Groupe révolutionnaire de Bruxelles

Cadre
Forme juridique Fédération anarchiste
Zone d’influence Drapeau de la Belgique Belgique
Fondation
Fondation 1907
Identité
Structure libertaire

Le Groupe révolutionnaire de Bruxelles (GRB) réunit, entre 1907 et 1909, des militants anarchistes de tendance individualiste libertaire.

HistoireModifier

 
Identité judiciaire, en 1912, de Jean De Boë.

En grande partie issu de la colonie L'Expérience et du Groupement communiste libertaire (1905-1907), amis d'enfance pour certains, le groupe réunit une nouvelle génération de jeunes anarchistes de tendance individualiste et illégaliste dont Jean De Boë[1], Luce Courbe, Raymond Callemin, Édouard Carouy, Gassy Marin, Rhillon[2], Victor Kibaltchiche (Victor Serge)[3],[4],[5].

En , le groupe lance un appel à la création d'une éphémère Fédération anarchiste fondée sur « la libre adhésion des groupes, sans statuts, sans règlement et sans comité ».

En 1909, quatre anciens membres du Groupe révolutionnaire de Bruxelles émigrent à Paris : Jean De Boë, Édouard Carouy, Raymond Callemin et Victor Serge, qui seront impliqués dans la mouvance illégaliste de la bande à Bonnot.

PublicationsModifier

 
Le Révolté, Bruxelles, 1908.

Le groupe publie, en , Le Révolté[6],[7]. le journal accueille des textes de Raymond Callemin, Francisco Ferrer, Élisée Reclus, Victor Serge, Georges Thonar, etc.

Voir aussiModifier

Bibliographie et sourcesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dictionnaire international des militants anarchistes : Jean De Boë.
  2. Dictionnaire des anarchistes : Roger Clément Gilles Gillot dit Rhillon.
  3. René Maurice, La Fugue à Bruxelles: Proscrits, exilés, réfugiés et autres voyageurs..., Éditions du Félin, 2003, page 304.
  4. Le Crapouillot, « Victor Serge - 1890-1947 », sur magasinpittoresque.be, .
  5. Victor Serge, Henry Poulaille, Hommage à Victor Serge (1890-1947) pour le centenaire de sa naissance : 70 lettres inédites à Henry Poulaille depuis Léninegrad, Orenbourg, Bruxelles, Paris, Mexico, Éditions Plein chant, 1991, lire en ligne.
  6. Pierre Pascal, Mon journal de Russie, tome 2, En communisme, Éditions L'Âge d'Homme, 1977, page 105.
  7. L'Éphéméride anarchiste : Le Révolté.