Grande armée du Don

République du Don
Всевеликое войско донское

10 Mai 1918 – 18 Octobre 1920

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Territoire de la République du Don
Informations générales
Capitale Novotcherkassk
Langue(s) Russe (patois du Don), Ukrainien
Religion Orthodoxie (en majorité), bouddhisme, vieux-croyants (en minorité)
Monnaie Rouble du Don
Ataman
10 Mai 1918 - 15 Février 1919 Piotr Krasnov
15 Février 1919 - 18 Octobre 1920 Afrikan Bogaïevski

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La République du Don (en russe : Донская Республика) ou Grande armée du Don (Всевеликое войско донское), est un État anti-bolchévique peu reconnu internationalement formé à la suite de l'effondrement de l'Empire russe. Cet État exista du au .

HistoriqueModifier

L'indépendance de la République du Don est proclamée par le gouvernement blanc sur le Don à la suite de la prise de contrôle de Novotcherkassk par les détachements Cosaques le . La proclamation a été approuvée par décision de l'Assemblé des Cosaques du Don le de la même année. Succédant à l’éphémère république soviétique du Don. Elle prend fin en 1920 lors de sa prise par l'Armée rouge.

OrganisationModifier

 
Billet de 10 roubles émis à Rostov sur le Don en 1918.

Administrativement, La République du Don est composé du territoire de l'ancien oblast de l’armée du Don (division administrative de l’empire russe), de la ville de Novotcherkassk comme sa capitale. Le territoire était divisé en 10 okrougs, qui sont maintenant situés dans les oblasts de Rostov et Volgograd de la Russie moderne et Louhansk ainsi que l'oblast de Donetsk en Ukraine voisine. Politiquement, l'État était une République Parlementaire, elle avait pour président Piotr Krasnov de 1918 à 1919 et Afrikan Bogaïevski de 1919 à 1920. La monnaie officielle était le rouble du Don.

Militairement, la République du Don était constitué de l'armée du Don et de la flottille du Don.

Politique étrangèreModifier

La République du Don, qui se voyait dans la tradition des cosaques libres d’avant Pierre le Grand, se trouvait en état de guerre contre les bolchéviques et alliée de l’armée des volontaires de Dénikine. Sous la direction de Krasnov, les liens avec le hetman Skoropadksy étaient amicaux, une fédération de l’Ukraine, du Kouban et du Don était même envisagée.

Notes et référencesModifier