Grand United Order of Odd Fellows in America

société fraternelle para-maçonnique afro-américaine fondée en 1843

Le Grand United Order of Odd Fellows in America (en français : Le Grand Ordre Unifié des compagnons différents en Amérique) est une société amicale (Odd Fellows) américaine.Juridiction américaine de la Grand United Order of Oddfellows (en) britannique, elle est composée principalement d'Afro-Américains. Elle est créée en 1843, sur l’initiative de Peter Odgen en raison de la discrimination que subissent les Noirs dans les sociétés fraternelles en général entre 1700 et 1800. Ultérieurement l'ordre s'implante au Canada puis à la Jamaïque.

Grand United Order of Odd Fellows in America

Cadre
Forme juridique Fraternelle d'entraide
But Apporter aide et assistance aux Afro-américains démunis
Fondation
Fondation 1843
Fondateur Peter Odgen
Scission de Grand United Order of Oddfellows
Identité
Site web guoofamerica.com/oddfellows_natl/Home.htmlVoir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

Dès le XVIIIe siècle, des sociétés fraternelles et d'entraide sont créées par des Afro-Américains comme la Free African Society fondée en 1787 par Richard Allen et Absalom Jones[1], sociétés qui offraient des prestations de soin, de paiement des frais d'inhumation, de scolarisation, d'accompagnement divers. Ces sociétés comme la Free African Society sont rattachées à des églises comme l'Église épiscopale méthodiste africaine (AME)[2] ou l'Église épiscopale méthodiste africaine de Sion (AMEZ)[3].

En Angleterre existait le Grand United Order of Oddfellows (en)[4] (GUOOF), société fraternelle d'entraide fonctionnant selon le modèle de la franc-maçonnerie: loges, rites, degrés[5]. Des loges essaiment aux États-Unis, mais elles n'ont pas été officiellement incorporées aux Grand United Odd Fellows. Alors, elles se rassemblent pour former en 1813 l'Independent Order of Odd Fellows / Ordre indépendant des compagnons différents (IOOF). Des Afro-Américains de New York membres du African American Philomathean Institute (Institut d'américain africain Philomathean) sont intéressés pour créer une loge et s'adresse à l'IOOF pour former leur propre loge. À cause de leur couleur, ils sont traités avec mépris et on a refusé leur offre. Un marin jamaïcain, Peter Ogden, a entendu parler de la requête de l’Institut et propose de demander une patente pour eux par l’intermédiaire de sa propre loge à Liverpool, qui fait partie du GUOOF, qui accorde une charte à Ogden. En 1843, sous la direction de Peter Odgen, l'Institut peut former la première loge GUOOF en Amérique, la Philomathean Lodge, n ° 646, à New York, le GOOF devient par la même occasion le Grand United Order of Odd Fellows in America (GUOOFA), puis en 1844 est créée la loge Hamilton toujours à New York, quelques semaines plus tard, se forme à Philadelphie la première loge de Pennsylvanie. En 1845, se tient la première assemblée générale du GUOOFA, où sont présentes six loges créées aux États-Unis. En 1852, à la mort de Peter Ogden le GUOOFA compte 1 470 membres répartis dans 25 loges. Comme les premières sociétés d'entraide afro-américaines telles que la Free African Society, les loges du GUOOFA offrent divers secours financiers pour les Afro-américains les plus démunis pour couvrir les frais d'inhumation, les soins et frais d'hospitalisation pour les malades, et en direction des invalides et des veuves. En 1857, le GUOOFA ouvre des loges féminines. À la fin du XIXe siècle le GUOOFA compte 155 537 membres répartis dans 2 000 loges[6],[7].

BibliographieModifier

  • (en-US) Thomas G Beharrell, Odd fellows monitor and guide (réimpr. 2019, aux éditions Forgotten Books) (1re éd. 1882 aux éditions Robert Douglass), 440 p. (ISBN 9781396813849, lire en ligne),
  • (en-US) Charles H. Brooks, The Official History and Manual of the Grand United Order of Odd Fellows in America, G.F. Lasher (réimpr. 2010 aux éditions Nabu Press) (1re éd. 1894 aux éditions G.F. Lasher), 320 p. (ISBN 9781142219383, lire en ligne) ,

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Free African Society | American organization », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  2. (en) « African Methodist Episcopal Church | Definition, History, & Significance », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  3. (en) « African Methodist Episcopal Zion Church | American religion », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  4. (en-GB) « The Oddfellows - The first lodge in 1798 but maybe older! », sur www.guoofs.com (consulté le )
  5. (en-US) Thomas G Beharrell, Odd fellows monitor and guide (réimpr. 2019 aux éditions Forgotten Books) (1re éd. 1882 aux éditions Robert Douglass), 440 p. (ISBN 9781396813849, lire en ligne)
  6. (en) The Philadelphia Gayborhood Guru, « Peter Ogden », sur The Philadelphia Gayborhood Guru (consulté le )
  7. (en-US) « Grand United Order of Odd Fellows in America », sur Social Welfare History Project, (consulté le )

Liens externesModifier