Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir gouvernement Simítis.
Gouvernement Simítis III
(el) Κυβέρνηση Κωνσταντίνου Σημίτη 2000

IIIe République hellénique

Description de cette image, également commentée ci-après
Le Premier ministre Konstantínos Simítis.
Président de la République Konstantínos Stephanópoulos
Premier ministre Konstantínos Simítis
Élection 9 avril 2000
Législature Xe
Formation
Fin
Durée 3 ans, 10 mois et 26 jours
Composition initiale
Parti politique PASOK
Ministres 19
Femmes 1
Hommes 18
Représentation
Parlement
158 / 300
Drapeau de la Grèce

Le gouvernement Simítis III (en grec moderne : Κυβέρνηση Κωνσταντίνου Σημίτη 2000) est le gouvernement de la République hellénique entre le 13 avril 2000 et le 10 mars 2004, sous la Xe législature du Parlement.

Il est dirigé par le socialiste Konstantínos Simítis, à nouveau vainqueur des élections législatives à la majorité absolue. Il succède au gouvernement Simítis II et cède le pouvoir au premier gouvernement du conservateur Kóstas Karamanlís après que la ND a remporté la majorité absolue aux élections de 2004.

Sommaire

HistoriqueModifier

Dirigé par le Premier ministre socialiste sortant Konstantínos Simítis, ce gouvernement est constitué et soutenu par le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK). Seul, il dispose de 158 députés sur 300, soit 52,6 % des sièges du Parlement.

Il est formé à la suite des élections législatives anticipées du 9 avril 2000.

Il succède donc au gouvernement Simítis II, constitué et soutenu dans les mêmes conditions.

Au cours du scrutin législatif, le PASOK progresse de plus de deux points et totalise 43,8 % des voix. Toutefois, la poussée de la Nouvelle Démocratie (ND), dont le résultat augmente de près de cinq points, fait perdre quatre nouveaux sièges aux socialistes, sans remettre en cause leur majorité absolue.

Simítis et son équipe de 19 ministres sont assermentés au palais présidentiel d'Athènes par le président de la République Konstantínos Stephanópoulos le 13 avril, quatre jours après le scrutin. Il constitue un exécutif donnant priorité aux politiques sociales et rappelle deux anciens proches de son prédécesseur Andréas Papandréou aux ministères de la Marine marchande et de la Mer Égée[1].

Devenu impopulaire en raison d'un sentiment de baisse du niveau de vie des Grecs, malgré ses réussites économiques et diplomatiques, le Premier ministre annonce le 7 janvier 2004 qu'il renonce à présider le PASOK et convoque les élections législatives pour le 7 mars suivant. Il est remplacé un mois plus tard à la direction du parti par son chef de la diplomatie Giórgos Papandréou, personnalité extrêmement populaire et fils du fondateur du PASOK[2].

Mais lors des élections, Papandréou échoue à inverser la tendance indiquée par les sondages et la ND de Kóstas Karamanlís, neveu du fondateur du parti, remporte la majorité absolue. Karamanlís peut ainsi constituer son premier cabinet.

CompositionModifier

Initiale (13 avril 2000)Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Konstantínos Simítis PASOK
Ministre de l'Intérieur, de l'Administration publique et de la Décentralisation Vásso Papandréou PASOK
Ministre de la Défense nationale Ákis Tsochatzópoulos PASOK
Ministre des Affaires étrangères Giórgos Papandréou PASOK
Ministre de l'Économie nationale et des Finances Giánnos Papantoníou PASOK
Ministre du Développement Nikólaos Christodoulákis PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Kóstas Laliótis PASOK
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Pétros Efthimíou PASOK
Ministre de l'Agriculture Geórgios Anomerítis PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Anastásios Giannítsis PASOK
Ministre de la Santé et du Bien-être Alékos Papadópoulos PASOK
Ministre de la Justice Michaíl Stathópoulos PASOK
Ministre de la Culture Theódoros Pángalos (jusqu'au 20/11/2000)
Evángelos Venizélos
PASOK
Ministre de la Marine marchande Chrístos Papoutsís PASOK
Ministre de l'Ordre public Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre de la Macédoine-Thrace Geórgios Paschalídis PASOK
Ministre de la Mer Égée Nikólaos Siphounákis PASOK
Ministre des Transports et des Communications Chrístos Verelís PASOK
Ministre de la Presse et des Médias Dimítris Réppas PASOK
Ministre d'État Miltiádis Papaïoánnou PASOK

Remaniement du 24 octobre 2001Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Konstantínos Simítis PASOK
Ministre de l'Intérieur, de l'Administration publique et de la Décentralisation Konstantínos Skandalídis PASOK
Ministre de la Défense nationale Giánnos Papantoníou PASOK
Ministre des Affaires étrangères Giórgos Papandréou PASOK
Ministre de l'Économie nationale et des Finances
Ministre de l'Économie et des Finances (21/03/2002)
Nikólaos Christodoulákis PASOK
Ministre du Développement Ákis Tsochatzópoulos PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Vásso Papandréou PASOK
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Pétros Efthimíou PASOK
Ministre de l'Agriculture Geórgios Drys PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Dimítris Réppas PASOK
Ministre de la Santé et du Bien-être Alékos Papadópoulos (jusqu'au 13/06/2002)
Konstantínos Stephanís
PASOK
Ministre de la Justice Phílippos Petsálnikos PASOK
Ministre de la Culture Evángelos Venizélos PASOK
Ministre de la Marine marchande Geórgios Anomerítis PASOK
Ministre de l'Ordre public Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre de la Macédoine-Thrace Geórgios Paschalídis PASOK
Ministre de la Mer Égée Nikólaos Siphounákis PASOK
Ministre des Transports et des Communications Chrístos Verelís PASOK
Ministre de la Presse et des Médias Chrístos Protópapas PASOK
Ministre d'État Stéphanos Maníkas PASOK

Remaniement du 7 juillet 2003Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Konstantínos Simítis PASOK
Ministre de l'Intérieur, de l'Administration publique et de la Décentralisation Konstantínos Skandalídis PASOK
Ministre de la Défense nationale Giánnos Papantoníou PASOK
Ministre des Affaires étrangères Giórgos Papandréou PASOK
Ministre de l'Économie et des Finances Nikólaos Christodoulákis PASOK
Ministre du Développement Ákis Tsochatzópoulos PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Vásso Papandréou PASOK
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Pétros Efthimíou PASOK
Ministre de l'Agriculture Geórgios Drys PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Dimítris Réppas PASOK
Ministre de la Santé et du Bien-être Konstantínos Stephanís PASOK
Ministre de la Justice Phílippos Petsálnikos PASOK
Ministre de la Culture Evángelos Venizélos PASOK
Ministre de la Marine marchande Geórgios Paschalídis PASOK
Ministre de l'Ordre public Geórgios Florídis PASOK
Ministre de la Macédoine-Thrace Cháris Kastanídis PASOK
Ministre de la Mer Égée Nikólaos Siphounákis PASOK
Ministre des Transports et des Communications Chrístos Verelís PASOK
Ministre de la Presse et des Médias Chrístos Protópapas PASOK
Ministre d'État Stéphanos Maníkas (jusqu'au 18/07/2003)
Aléxandros Akrivákis
PASOK

Remaniement du 13 février 2004Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Konstantínos Simítis PASOK
Ministre de l'Intérieur, de l'Administration publique et de la Décentralisation Nikólaos-Michaíl Alevizátos Sans
Ministre de la Défense nationale Giánnos Papantoníou PASOK
Ministre des Affaires étrangères Tássos Gianítsis PASOK
Ministre de l'Économie et des Finances Nikólaos Christodoulákis PASOK
Ministre du Développement Ákis Tsochatzópoulos PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Vásso Papandréou PASOK
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Pétros Efthimíou PASOK
Ministre de l'Agriculture Geórgios Drys PASOK
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Dimítris Réppas PASOK
Ministre de la Santé et du Bien-être Konstantínos Stephanís PASOK
Ministre de la Justice Phílippos Petsálnikos PASOK
Ministre de la Culture Evángelos Venizélos PASOK
Ministre de la Marine marchande Geórgios Paschalídis PASOK
Ministre de l'Ordre public Geórgios Florídis PASOK
Ministre de la Macédoine-Thrace Cháris Kastanídis PASOK
Ministre de la Mer Égée Nikólaos Siphounákis PASOK
Ministre des Transports et des Communications Chrístos Verelís PASOK
Ministre de la Presse et des Médias Geórgios Romaíos PASOK
Ministre d'État Aléxandros Akrivákis PASOK

RéférencesModifier

  1. Didier Kunz, « Le nouveau gouvernement grec donne la priorité au social », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 3 août 2019).
  2. (es) « Simitis cede el paso a Papandreu para salvar a los socialistas griegos », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2019).

Voir aussiModifier