Ouvrir le menu principal

Gorgy Timing
logo de Gorgy Timing
illustration de Gorgy Timing

Création 1974
Fondateurs Maurice Gorgy
Forme juridique SAS (Société par actions simplifiée)
Slogan Expert du Temps/Fréquence
Siège social La Mure
Drapeau de France France
Direction Nicolas Gorgy, Directeur Général
Activité Industrie
Produits Solutions de diffusion de l'heure et de synchronisation horaire
Filiales Allemagne, Espagne, Chine
Effectif 90 (2018)
Site web http://www.gorgy-timing.fr/

Gorgy Timing est une entreprise française basée à La Mure, près de Grenoble. Cette PME familiale a été créée en 1974 par Maurice Gorgy à Seyssinet-Pariset en Rhône-Alpes. En 2015, l'entreprise installe une partie de son département de R&D à Grenoble, à Europole.

Gorgy Timing est un industriel spécialisé sur les thématiques du temps/fréquence. Elle conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de distribution d'heure et de synchronisation horaire, ainsi que des afficheurs de communication à diodes électroluminescentes[1].

L'entreprise est membre du Pacte PME, de Innovacs[2] et Bpifrance excellence[3].

HistoireModifier

Maurice et Monique Gorgy fondent l'entreprise en 1974 à Seyssinet-Pariset[4].

Les débutsModifier

En 1976, l'entreprise crée les premières horloges professionnelles à LED à vague lumineuse[5].

En 1986, Gorgy Timing développe avec le service chronométrie de la SNCF un code horaire spécifique normalisé en 1987 : AFNOR NFS87500. Il deviendra le code horaire le plus utilisé dans le monde du transport ferroviaire et aérien, et surnommé le « French Code ».

Dans les années qui suivent, en 1990, ils conçoivent et fabriquent l'horloge TGV avec son boitier noir et ses aiguilles jaunes.

Le développementModifier

En 1996, l'entreprise rachète la marque Brillié, une entreprise à l'origine de l'application de l'électricité à l'horlogerie monumentale. Elle poursuit son développement et en 1998, elle relocalise la production à La Mure. En parallèle, elle crée des filiales à l'étranger. Puis, en 2018 des travaux d'agrandissement des locaux à La Mure sont réalisés.

Gorgy Timing reçoit le prix PME Chine 2010 qui est remis par le Président de la Chambre de Commerce de Chine lors du Congrès Planète PME à Paris. Ce prix souligne les initiatives des entreprises qui s'ouvrent aux échanges avec la Chine.

En 2012, les serveurs de temps Gorgy Timing sont synchronisés pour la première fois sur les réseaux via le protocole horaires NTP. En 2015, ce sont les serveurs de temps PTP qui sont mis au point.

Les projets actuelsModifier

Pour la période 2014-2018, Gorgy Timing devient chef de file du projet SCPTime. Ce projet est collaboratif et regroupe les partenaires de la filière temps/fréquence : trois PME innovantes, une startup, Schneider, SNCF, les Observatoires de Paris et de Besançon, le LNE (Laboratoire National d'Essai) et Femto ST (Université de Besançon).

En 2018, le protocole STS est créé. C'est une nouvelle variante sécurisée du protocole NTP : "Secure Time Synchronization" (brevet international).

Des évolutions dans les effectifs, dans l'activité de l'entreprise et sur son chiffre d'affaires sont à prévoir dans les années à venir avec le lancement de SCPTime[6].

ImplantationsModifier

Gorgy Timing est basée en France à La Mure, sur le plateau de la Matheysine en Isère.

C'est une entreprise tournée vers l'international[7]. Ses filiales se trouvent : en Allemagne, à Karlsruhe, en Espagne, à Barcelone, et en Chine, à Yantai[8].

Secteurs d'activitésModifier

Les outils développés par Gorgy Timing sont utilisés par différents secteurs d'activité[9]. Il y a tout d'abord le secteur des transports, aussi bien aériens (civils et militaires), que ferroviaires/TGV, ou maritimes[10]. L'entreprise a entre autres développé l'horloge classique de la SNCF, avec les aiguilles jaunes[7]. C'est également le cas de l'entreprise Airbus où Gorgy Timing a équipé des A380 avec les cœurs de temps[11]. Puis, il y a les secteurs de l'énergie, du broadcast (radios et télévisions) et des télécommunications, les établissements publics, tels que les hôpitaux et les écoles[12] ou encore le secteur tertiaire[13].

"Les horloges de cette PME de 45 salariés équipent aussi le TGV Méditerranée, les métros de New York et Hongkong, ou l'aéroport d'Athènes. Dans l'aéronautique, Airbus, Dassault ou Thalès ont été séduits par sa technologie de haute précision." - Le Journal du Net[14]

 
Horloge Gorgy Timing sur le quai d'une gare de la SNCF

ProduitsModifier

Gorgy Timing fabrique essentiellement deux types de produits : des outils qui permettent d'afficher l'heure et des systèmes de synchronisation horaire. L'entreprise conçoit également des afficheurs à diodes électroluminescentes.

En ce qui concerne les produits standards, il y a les horloges analogiques professionnelles[15], les horloges digitales LED TFT professionnelles, les horloges mères à quartz[16], les programmateurs 4/6 relais, ou encore les serveurs de temps NTP. L'entreprise utilise plusieurs sources de synchronisation, notamment GPS, DCF77, NTP, AFNOR 87500, ASCII, etc.

En ce qui concerne les produits techniques, il y a les centrales horaires modulaires et fréquence, les serveurs de temps NTP/PTP/E-carrier[17], les horloges embarquées compactes, les bases de temps à quartz TCXO, OCXO, les bases de temps atomiques Rubidium, Césium et les service associés.

CertificationsModifier

L'entreprise est certifiée ISO 9001 et ISO 14001.

Sponsoring et partenariatsModifier

L'entreprise soutient et encourage des acteurs du territoire grenoblois, que ce soit des équipes sportives, Grenoble Foot 38, les Brûleurs De Loups (BDL)[18] ou des académiques, la Fondation UGA[19], à travers le mécénat du Centre Spatial Universitaire de Grenoble[20],[21].

RéférencesModifier

  1. « Journées portes ouvertes des entreprises : dans les coulisses de Gorgy Timing », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 3 mai 2019)
  2. « Nicolas Gorgy élu président d'lnnovacs | | FIRST-TF » (consulté le 3 mai 2019)
  3. « Gorgy Timing : toujours un temps d’avance | Bpifrance servir l'avenir », sur www.bpifrance.fr (consulté le 3 mai 2019)
  4. « Gorgy Timing : toujours un temps d’avance », sur LaProvence.com, (consulté le 9 mai 2019)
  5. 1900 Un siècle d'économie grenobloise, Isère, Présences, CCI de Grenoble, , 262 p., page 168-169
  6. « Gorgy Timing change de dimension », sur www.ledauphine.com (consulté le 3 mai 2019)
  7. a et b « Gorgy Timing, dans l’ère du temps | Présences Grenoble », sur www.presences-grenoble.fr (consulté le 3 mai 2019)
  8. « Prix CCI International Chine 2010 : Gorgy Timing primée », sur Le Moci, (consulté le 17 mai 2019)
  9. « Nos réalisations - Gorgy Timing », sur www.gorgy-timing.fr (consulté le 3 mai 2019)
  10. « Gorgy Timing synchronise deux aéroports d’Oman », sur www.ledauphine.com (consulté le 17 mai 2019)
  11. « Nos références - Automatique & Industrie », sur www.aifrance.com (consulté le 3 mai 2019)
  12. Les Echos, « Quand Gorgy Timing met les pendules à l'heure », sur lesechos.fr, (consulté le 17 mai 2019)
  13. Yann Le Galès, « Maurice Gorgy souhaite un vrai partenariat grands groupes PME innovantes », sur Paroles d’entrepreneurs (consulté le 17 mai 2019)
  14. « Gorgy Timing, l'horloger de la haute précision », sur www.journaldunet.com (consulté le 3 mai 2019)
  15. « Horloges analogiques - Gorgy Timing », sur www.gorgy-timing.fr (consulté le 3 mai 2019)
  16. « Horloges mères - Gorgy Timing », sur www.gorgy-timing.fr (consulté le 3 mai 2019)
  17. « Serveurs de temps - Gorgy Timing », sur www.gorgy-timing.fr (consulté le 3 mai 2019)
  18. « Les partenaires | Site officiel des Brûleurs de loups », sur www.bruleursdeloups.fr (consulté le 2 mai 2019)
  19. Geraldine Fabre, « Université Grenoble Alpes - Gorgy Timing la tête dans les étoiles avec le Centre spatial universitaire de Grenoble », sur Université Grenoble Alpes (consulté le 3 mai 2019)
  20. Frédérique MOSKUN, « Gorgy Timing à la conquête de l'espace ! », sur jcms, (consulté le 3 mai 2019)
  21. « Grenoble. Le premier nano-satellite dédié à l’observation des aurores boréales bientôt dans l’espace », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 7 mai 2019)

Lien externeModifier