Golias (maison d'édition)

maison d'édition française

Golias
Repères historiques
Création 1985
Fondée par Christian Terras
Fiche d’identité
Forme juridique Société à responsabilité limitée

SIREN 411 086 606

Statut éditeur indépendant
Siège social Villeurbanne (France)
Spécialités éditeur généraliste d'inspiration chrétienne
Collections Combats actuels
Titres phares Trombinoscope des évêques
Langues de publication Français
Diffuseurs SODDIL
Site web www.golias-editions.fr
Données financières
Chiffre d'affaires 223 300 € en 2017

Golias est une maison d'édition publiant ouvrages et titres de presse. C'est en 1994 que Golias devient une maison d’édition. Son titre fondateur, éditions Golias, vient de la revue Golias Magazine, lancée en 1985.

HistoireModifier

Golias est d'abord une simple revue, fondée en 1985 par Christian Terras[1],[2]. Elle s'est popularisée à la suite du succès de la première édition du Trombinoscope des évêques de 1990[3],[4].

La revue historique éditée depuis 1985 à Villeurbanne est devenue le bimestriel Golias Magazine. Depuis , les éditions publient également Golias Hebdo, disponible en version papier et en version PDF par abonnement en ligne.

Dans le cadre de l'affaire Videlier, l'association en tant que co-éditrice de l'ouvrage Négationnistes : les chiffonniers de l’Histoire, Villeurbanne/Paris, Éd. Golias/Éd. Syllepse, 1997, est condamnée le par le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation publique envers un particulier et à payer une amende et les dommages et intérêts[5]. Le , la cour d'appel confirme la condamnation. Philippe Videlier et Radio France d'une part, et les responsables de l'association Golias et des éditions Syllepse d'autre part - éditeurs de l'ouvrage incriminé, voient donc confirmées les condamnations aux amendes prévues[5].

Son nom fait référence à un évêque légendaire du Moyen-Âge appelé Golias qui aurait inspiré les Goliards qui étaient des chanteurs critiques sur le fonctionnement de l'Église catholique romaine[réf. souhaitée].

Publications de presse (journaux et magazines)Modifier

  • Golias Hebdo : Hebdomadaire d'informations générales, fondé en 2008 par son actuel rédacteur en chef[6], Christian Terras[2]. Sa formule papier n'est disponible que par abonnement ou via une édition numérique[7].
  • Golias Magazine : Bimestriel d'informations générales , « résolument ancrée à gauche »[8], selon Delphine Descave, et fondé en 1985 par Christian Terras[2]. Le magazine est diffusé par l'intérmédiaire de ses abonnés. Il est aussi vendu en librairies.
  • Trombinoscope des évêques, éditions 1990, 1997, 2001, 2002, 2004, 2006-07, 2009, 2011, 2012, 2014, 2016, 2018 et 2020.

Auteurs publiés par les Éditions GoliasModifier

Quelques noms parmi tous les livres publiés : Paul Gauthier, Paul Ariès, Marie Botturi[9],[10],[11], Caroline Fourest, Laura Boujasson, Huyan Basisu, Jacques Musset, Rolland Sublon, Jacques Chockeyas, Georges Lethe, Gérard Fourez, Christian Terras, Jean Cardonnel, René Naba, Jean-Marie Muller, Barbara Delière, Philippe Blanchon, Martine Sevegrand, Michel Barlow...

Golias a ouvert un site web avec un système de publication ouvert avec modération en 2002. Et depuis 2005, la vente par internet a été mise en place

Notes et référencesModifier

  1. « Débat Christian Terras et le Père Pedro », sur Ina.fr (consulté le )
  2. a b et c François Devinat, "Christian Terras, le pince-monseigneur", liberation.fr, 10 novembre 1995
  3. Robert Migliorini, « Médias Les évêques épinglent la revue « Golias » Mercredi 11 mars, un communiqué du P », LA Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  4. François Devinat, « Christian Terras, le pince-monseigneur. Il a fait de Golias, revue «catho tendre et grinçante», un phénomène de presse », Libération,‎ (lire en ligne)
  5. a et b Henry Rousso, Commission sur le racisme et le négationnisme à l'université Jean-Moulin Lyon III : Rapport à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, , 263 p. (lire en ligne [PDF]), « Le cas Videlier à Lyon II », p. 172-179.
  6. « FRANCE 5 - Programmes, vidéos et replay », sur france.tv (consulté le )
  7. http://golias-editions.fr/rubrique202.html
  8. Delphine Descaves, « Revue / Golias », sur L'Œil électrique.
  9. Didier Gourin, « Jean Sulivan mérite le détour », Ouest France, numéro 23593,‎
  10. Yves Leclair, « Jean Sulivan ou le grand soleil de la mort », Revue Études, numéro 4287,‎ , Pages 121-122
  11. Christian Merveille, « Parole essentielle », L'Appel, magazine belge mensuel, numéro 440,‎ , Page 23

Liens externesModifier