Godefroi Ier de Challant

Godefroi Ier de Challant
Fonctions
Vicomte d'Aoste
Biographie
Décès
Famille
Père
Fratrie
Enfants
Blason fr maison de Challant.svg
Blason

Godefroi ou Godefroy Ier de Challant (également italianisé en Gotofredo di Challant) († 1265) seigneur de Challant 5e vicomte d'Aoste.

OrigineModifier

Godefroy ou Godefroi Ier de Challant est le fils de Boson III de Challant et de Flandrina di Briandrate fille de Gotofredo II di Briandrate comte d'Ossola.

Vicomte d'AosteModifier

Godefroi Ier qui porte le nom de son grand-père maternel est seigneur de Challant, de Fénis (cité pour la première fois dans le patrimoine familial sous le nom Castrum Fenitii) en 1242, seigneur de Graines avec Saint-Marcel (fief qui comprend Ayas, Brusson le château de Graines et 2/3 de Gressoney) le par investiture de l'Abbé de Saint-Maurice d'Agaume coseigneur de Cly.

Après la mort de leur père en 1239; Godefroi et ses frères semblent avoir géré en indivision le patrimoine familial et la fonction de vicomte. En 1246 à la majorité du cadet Aymon (III) († mort vers 1277) un partage intervient entre eux Aymon III exerce la fonction vicomtale à Aoste[1] pendant que Godefroi conserve le Château de Ville et celui de Saint-Martin et est qualifié de « Godefroi vicecomes de Challant » alors que le 3e frère Boson IV de Challant († 1259) est seigneur de Cly. Après la mort de Godefroi, Aimon III garde le titre vicomtale jusqu'à sa mort sans contestation des héritiers de son frère[2].

Avant d'avoir rendu hommage au comte de Savoie le avec ses frères Boson (IV) de Challant et Aymon (III) de Challant il s'était engagé à porter secours à son suzerain le comte lors de sa guerre avec Hugues de Bard[3] et à ne pas conclure de trêve ou de paix avec ce dernier sans l'accord explicite du comte de Savoie.

Godefroi Ier est un bienfaiteur de l'Hospice du Grand Saint-Bernard à qui il fait une donation le et dans un acte de 1263 il se reconnait vassal de l'Abbé de Saint- Maurice d'Agaume pour certains de ses biens allodiaux : les terres près du château de Challant, la Montagne de la Palaisine, les terres de Voulon, la montagne de Soremont et la montagne de Fontesin. Il s'engage en outre à verser un service annuel de 20 sous et un plat de 40 sous à chaque mutation de vassal.

Union et postéritéModifier

Godefroi Ier épouse en 1223 Béatrice de Genève, probable fille de Guillaume II comte de Genève et d'Alix de la Tour du Pin ou sa parente[4] dont :

Notes et référencesModifier

  1. « Aimo vicecomes Augustensis »
  2. Alessandro Barbero Valle d'Aosta medievale Liguori éd, Naples (2000) (ISBN 8820731622), p. 175-176.
  3. seigneur de Bard de 1191 à 1242
  4. F.G. Frutaz, « Charte relative à Guillaume II, comte de Genevois et à Godefroy Ier de Challant, vicomte d'Aoste. 12 décembre 1226 », Revue savoisienne, Annecy,‎ , p. 116-117 (lire en ligne).

BibliographieModifier