Boson III de Challant

Boson III de Chalant (italianisé en Bosone III di Challant) (mort en 1239) seigneur de Challant 4e vicomte d'Aoste entre 1177/1191. Il est le premier membre de sa famille à porter le titre de Seigneur de Challant.

Boson III de Challant
Fonctions
Vicomte d'Aoste
Biographie
Décès
Famille
Père
Enfants
Stemma famiglia challant.png
blason

BiographieModifier

Boson III de Challant, seigneur de Challant, de Cly avec Chambave, du hameau Diémoz, de Verrayes, Saint-Denis, Torgnon et du Valtournenche est le successeur de son père Boson II de Challant comme 4e vicomte d'Aoste.

Boson III qui devait être encore jeune à la mort de son père apparaît pour la première fois comme témoin lors de la célèbre charte d'affranchissement de la cité d'Aoste signée en 1191 par le comte Thomas Ier de Savoie.En avril 1197, il confirme avec son épouse Alasia et ses jeunes fils les donations faites à l'Hospice du Grand Saint-Bernard [1].

Il reçoit en fief Châtillon en 1212 ainsi que la terre de Saint-Pierre-de-Clages de Landri de Mont évêque de Sion en 1218. Il est le témoin du traité signé entre le comte de Savoie et Gérard de Rougemont évêque de Lausanne pour la possession du château de Moudon dans le Pays de Vaud en juillet 1219. Il souscrit une reconnaissance envers le comte de Savoie pour sa vicomté et les terres qu'il détient en fief en date du . Boson III disparait en 1239.

La seigneurie de ChallantModifier

Le , Boson III reçoit du comte Thomas Ier de Savoie le « château de Ville » (latin: Castrum Ville Challandi) situé dans la paroisse de Challand-Saint-Victor et le fief correspondant. C'est à partir de cette inféodation que Boson III et ses descendants usèrent du titre de « de Challant » pour désigner leur seigneurie [2].

« Thomas, comes Maurianensis et in Italia marchio, concedimus dilecto nostro Bosoni vice comiti Augustensi castrum de Villa in feudum in augmentum sui feudi ut in eo edificet et castellet[3]  »

.

PostéritéModifier

Il épouse vers 1191 Alasia ou Flandrina di Biandrate fille de Gotofredo II di Biandrate, comte d'Ossola qui lui donne:

Notes et référencesModifier

  1. (it) Alessandro Barbero op.cit p. 55-56
  2. (it) Aimé-Pierre Frutaz Fonti per la storia della Valle d'Aosta Ed di Storia e Letteratura, Rome (1966).Réédition en 1997 (ISBN 8886523335) p. 58
  3. c'est-à-direː Thomas comte de Maurienne et marquis en Italie, Nous accordons à notre cher Boson, vicomte d'Aoste, le château de Ville en fief en augmentation de son fief pour qu'il y construise et s'y fortifie

BibliographieModifier