Ouvrir le menu principal

Cornelius Lentulus

page d'homonymie de Wikimedia
(Redirigé depuis Gnaeus Cornelius Lentulus)
Article principal : Cornelii.

Les Cornelii Lentuli sont des patriciens romains membres d'une branche de la gens des Cornelii. Ils apparaissent au IVe siècle av. J.-C. et occupent des magistratures jusque pendant l'Empire. Leur état patricien indique une filiation (difficile à établir précisément) avec les Maluginenses et les Cossi. Ils partagent, avec ces deux branches, ainsi que les Scipions, les Dolabellae, les Cethegi, les Sullae et les Cinnae, un même ancêtre commun.

OrigineModifier

Pour certains, Lentulus serait un nom étrusque. Pour d'autres (dont Pline l'Ancien), Lentulus dériverait de lentes (« lentilles ») et aurait été attribué à cette branche parce qu'ils « excellaient » dans la culture de cette plante. Il pourrait aussi provenir de lentus signifiant « souple, flexible » ou « tenace » ou « lent, indolent » ou encore « impassible ». Cicéron utilisa le mot Lentulitas (« la Lentulité ») pour désigner l'attitude de la très haute aristocratie romaine (il utilisera aussi celui d'Appietas, venant de « Appius », prénom traditionnel de la gens patricienne des Claudii).

Le nom de Lentulus apparaît pour la première fois dans les fastes consulaires en 327 av. J.-C. avec Lucius Cornelius Lentulus.

DisparitionModifier

De toutes les gentes maiores (les plus illustres gentes patriciennes de la République), les Cornelii survivent le plus longtemps. En effet, les Fabii patriciens disparaissent des fastes en 34, les Aemilii s'éteignent en 39, les Claudii en 68 et les liens des Valerii postérieurs aux Julio-Claudiens avec les Valerii patriciens sont contestés. Les Cornelii disparaissent des fastes consulaires sous Marc Aurèle, avec Servius Cornelius Scipio Salvidienus Orfitus, consul en 178, descendant des Lentuli et des Scipions. Il est le dernier représentant du patriciat républicain ancestral et met fin à l'existence d'une famille ayant pour la première fois exercé le consulat 663 ans plus tôt.

Les Cornelii Lentuli MarcelliniModifier

Les Lentuli, patriciens et nobles, prennent presque tous part aux guerres civiles dans le camp des optimates contre les imperatores populares (Marius, César, etc.) ainsi que presque toutes les autres branches des Cornelii.

Les Cethegi et les Scipiones s'éteignent. Les Dolabellae, en raison de leur alliance avec Jules César, les Sullae, en raison de leur récent prestige et les Cinnae, descendant de l'allié de Caius Marius, Lucius Cornelius Cinna, survivent.

De toutes les branches des Lentuli, seuls survivent les Lentuli Marcellini, issus de Publius Cornelius Lentulus, fils de Marcus Claudius Marcellus, préteur en 137 av. J.-C., adopté par Publius Cornelius Lentulus (le fils de Lucius Cornelius Lentulus Lupus, consul en 156 av. J.-C., censeur en 147 av. J.-C. et princeps senatus de 130 à 126 av. J.-C.). Il épouse Cornelia, fille de Publius Cornelius Scipio Nasica Serapio, consul en 111 av. J.-C., ce qui permet aux Lentuli Marcellini, après l'extinction des Scipiones, de récupérer leur héritage et leur nom. Les Lentuli Marcellini prennent ainsi le nom de toutes les branches disparues de la gens. On voit ainsi, sous Auguste, trois frères nommés Publius Cornelius Lentulus Scipio, consul suffect en 2, Servius Cornelius Lentulus Maluginensis, consul suffect en 10 et flamine de Jupiter et Cossus Cornelius Lentulus, consul en 1 av. J.-C. Lentulus Maluginensis nomma l'un de ses fils Servius Cornelius Lentulus Cethegus, du nom d'une autre branche disparue de la gens.

Liste des Cornelii LentuliModifier

BibliographieModifier