72 av. J.-C.

année
(Redirigé depuis -72)
Chronologies
Années :
-75 -74 -73  -72  -71 -70 -69
Décennies :
-100 -90 -80  -70  -60 -50 -40
Siècles :
IIe siècle av. J.-C.  Ier siècle av. J.-C.  Ier siècle
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 72 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

ÉvénementsModifier

    • Guerre sertorienne : offensive de Metellus et Pompée contre Sertorius, qui ne contrôle plus que la Lusitanie. Sertorius est assassiné lors d’un banquet par complot fomenté par son lieutenant Marcus Ventus Perpenna[5]. Après avoir fait assassiner Sertorius, Perpenna, battu à plusieurs reprises par Pompée et Metellus, tente d’entrer en négociations avec Pompée mais celui-ci le fait exécuter à Osca. Pompée pacifie l’Espagne en un an[6].
  • Été : Mithridate envoie Eumachus en Lycaonie et au sud de l’Asie pour soulever les Isauriens et des Pisidiens, mais il est chassé par le tétrarque galate Deiotarus. Les proconsuls Lucullus et Cotta rassemblent leurs forces à Nicomédie et décident de marcher contre le royaume du Pont pendant que Triarius est envoyé avec 70 navires pour éliminer le reste de la flotte pontique de l’Égée. Il la défait entièrement à Ténédos. Cotta neutralise Héraclée, qui résiste deux ans sous Connocorix, tandis que Lucullus avance avec cinq légions jusqu’à Amisos sans rencontrer de résistance, et assiège la ville (fin en 70 av. J.-C.)[3].
  • Fin de l’été : le sénat romain donne le commandement de la guerre servile à Marcus Licinius Crassus[2]. Après la défaite de son lieutenant Mummius, il ordonne la décimation de l'armée consulaire pour son incompétence. Spartacus marche vers le sud et s’installe dans le port de Thurii. Pendant l’hiver, Crassus demande au Sénat de rappeler Pompée d’Espagne et Marcus Lucullus, le proconsul de Macédoine, pour l’assister[7].
  • 10 décembre : M. Lollius Palicanus, tribun de la plèbe (fin le 9 décembre 71 av. J.-C.)[8].

Décès en 72 av. J.-C.Modifier

Notes et référencesModifier

  1. François Clément et Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, vol. 5, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  2. a et b Haha Lung, Lost Art of War : Ancient Secrets of Strategy and Mind Control, Citadel Press, , 256 p. (ISBN 978-0-8065-3550-0, présentation en ligne)
  3. a et b John Bagnell Bury, Stanley Arthur Cook, Andrew Lintott, Frank Ezra Adcock, Elizabeth Rawson, Martin Percival Charlesworth, Norman Hepburn Baynes, The Cambridge Ancient History, vol. 9, Cambridge University Press, , 945 p. (ISBN 978-0-521-25603-2, présentation en ligne)
  4. Claude Nicolet, Rome et la conquête du monde méditerranéen (264-27 av. J.-C.) : Genèse d'un empire, vol. 2, Presses Universitaires de France, , 480 p. (ISBN 978-2-13-063855-1, présentation en ligne)
  5. Éric Teyssier, Pompée : L'anti-César, Plon, , 412 p. (ISBN 978-2-262-04212-7, présentation en ligne)
  6. a et b Theodor Mommsen, Histoire romaine, vol. 6, A. Lacroix, Verboechhoven et cie, (présentation en ligne)
  7. (en) John Drinkwater et Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, London/New York, Continuum International Publishing Group, (ISBN 978-1-4411-5478-1, présentation en ligne)
  8. Jean Beranger, Principatvs, Librairie Droz, , 487 p. (ISBN 978-2-600-05579-6, présentation en ligne)
  9. Lionel D. Barnett, Antiquities of India : An Account of the History and Culture of Ancient Hindustan, Atlantic Publishers & Dist, , 322 p. (ISBN 978-81-7156-442-2, présentation en ligne)
  10. http://www.archaemongolia.com/en/xiongnu
  11. Nic Fields, Warlords of Republican Rome : Caesar Against Pompey, Casemate Publishers, , 238 p. (ISBN 978-1-935149-06-4, présentation en ligne)
  12. Christine Delaplace et Jérôme France, Histoire des Gaules (60 av.-60 ap. J.-C.), Armand Colin, , 288 p. (ISBN 978-2-200-25423-0, présentation en ligne)

Liens externesModifier