Ouvrir le menu principal
Les Verts mondiaux
Global Greens
Logo de l’association
Cadre
But Fédérer les partis verts qui adhèrent à charte des Verts mondiaux
Fondation
Fondation (Canberra)
Identité
Siège Rue Wiertz 31, B-1050 Bruxelles, Belgique
Coordinateur Keli Yen (depuis novembre 2015)[réf. souhaitée]
Site web globalgreens.org

Les Verts mondiaux (en anglais : Global Greens) est un réseau international, fondé en 2001 à Canberra, par des partis verts adhérents de la charte des Verts mondiaux. Leur attention est surtout tournée vers le climat et le contrôle du nucléaire.

Sommaire

Partis membresModifier

Fondé en 2001, les Verts mondiaux est un parti politique global de structure flexible, dont les sujets de prédilection sont le climat et le contrôle du nucléaire[1].

 
Pays où se trouve un parti membre des Verts mondiaux (mai 2016)[interprétation personnelle].

Les Verts mondiaux rassemblent des partis écologiques de plusieurs pays, en une alliance qualifiée de non rigide[2]. Les partis adhérents de ce réseau ont adopté une charte commune[3]. Cette charte est centrée sur six idées : sagesse environnementale, justice sociale, démocratie participative, non-violence, durabilité et respect de la diversité[4].

AfriqueModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

AmériquesModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

AsieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

EuropeModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

OcéanieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Partis associés ou candidats et partenairesModifier

Les Verts mondiaux ne sont pas officiellement affiliés à des partis politiques dans tous les pays. On rapporte des politiques nationales, par exemple en Indonésie, où leur idéologie n'est pas prise en considération[5].

Dans d'autres pays, le parti vert local n'est pas aligné à ce parti global, c'est le cas par exemple au Népal[1].

Les partis non affiliés, mais associés sont[6] :

Les partis candidats sont[6] :

Les partenaires sont[6] :

OrganisationModifier

« Le Congrès des Verts mondiaux fonctionne comme une assemblée générale investie de pouvoirs étendus et constitue l'organe de décision le plus important au sein des Verts Mondiaux. Il est convoqué par la Coordination des Verts mondiaux au moins tous les cinq ans[7], sauf en cas de circonstances exceptionnelles. »[8].

PolitiquesModifier

Les Verts mondiaux supportent l’intention de la Cour pénale internationale (CPI) d'enquêter au sujet du Statut de Rome pour que la destruction de l’environnement soit jugée comme un crime international[9].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Patomäki, Katarina Sehm. et Ulvila, Marko., Global political parties, Zed Books, (ISBN 9781842779187, 1842779184 et 9781842779170, OCLC 155755237, lire en ligne)
  2. « Foreign Greens Think the US Green Party Needs to Ditch Jill Stein », Vice (consulté le 25 janvier 2019).
  3. Charte du réseau Clobal Greens
  4. « Quebec Election 2018 : Get To Know The Parties You'll Be Voting For », HuffPost (consulté le 25 janvier 2019).
  5. « Make the Rich Pay for Their Own Green Ideas », The American Conservative (consulté le 25 janvier 2019).
  6. a b et c (en) « Member Parties », sur globalgreens.org (consulté le 27 septembre 2018).
  7. (se)« Intern kritik inom Miljöpartiet – företrädare flyger mer », Expressen (consulté le 25 janvier 2019).
  8. Article 5.1.2 des statuts des Verts Mondiaux.
  9. « La destruction de l'environnement doit être jugée comme un crime international », sur Reporterre, le quotidien de l'écologie (consulté le 10 février 2019)

Voir aussiModifier