Gliese 229

étoile
Gliese 229 Aa
Description de cette image, également commentée ci-après
Image de Gliese 229 Aa et B.
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 06h 10m 34,6153s[1]
Déclinaison −21° 51′ 52,658″[1]
Constellation Lièvre
Magnitude apparente 8,125

Localisation dans la constellation : Lièvre

(Voir situation dans la constellation : Lièvre)
Lepus IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral M1/2V
Indice U-B 1,207 ± 0,030
Indice B-V 1,486 ± 0,015
Astrométrie
Vitesse radiale +4,734 km/s[2]
Mouvement propre μα = −135,985 mas/a[1]
μδ = −719,088 mas/a[1]
Parallaxe 173,695 5 ± 0,045 7 mas[1]
Distance 5,757 2 ± 0,001 5 pc (∼18,8 a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Masse 0,48 M
Rayon 0,46 R
Gravité de surface (log g) 4,81 cm/s2
Luminosité ?L
Température Teff = 3 710 K
Rotation V sin(i) = 1 km/s
Âge ?a
Composants stellaires
Composants stellaires Gliese B
Système planétaire
Planètes Gliese Ab

Autres désignations

NAJ 1, BD-21 1377, HD 42581, HIP 29295, LHS 1827, LTT 2475, NSV 2863, SAO 171334, TYC 5945-765-1[3]

Gliese 229 , également désigné HD 42581, est un système binaire situé à une distance de ∼18,8 a.l. (∼5,76 pc) du Soleil[1], dans la direction de la constellation australe du Lièvre.

Sa composante principale est l'étoile Gliese 229 Aa[3],[4], une naine rouge autour de laquelle orbite Gliese 229 Ab, une planète[5] confirmée[6].

L'autre composante du système binaire est l'objet substellaire Gliese 229 B, une naine brune[7] de type spectral T[7], prototype des naines T.

Le système binaire est aussi connu comme NAJ 1, abréviation de Nakajima 1, en hommage à l'astronome japonais Tadashi Nakajima, co-découvreur de Gliese 229 B.

Gliese 229 AModifier

Gliese 229 AaModifier

Gliese 229 AbModifier

Gl 229 Ab est une planète en orbite autour de l'étoile GJ 229 Aa. Détectée par la méthode spectroscopique des vitesses radiales, sa découverte a été annoncée en 2014[8]. Sa masse est d'environ 0,10 ± 0,5 masse jovienne. Elle tourne autour de son étoile en environ 471 +22
-12
jours, sur une orbite de demi-grand axe d'environ 0,97 +0,12
-0,09
unité astronomique et d'excentricité 0,10 +0,22
-0,10
.

Gliese 229 BModifier

La découverte de Gl 229 B a été annoncée en 1995[9].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g (en) A. G. A. Brown et al. (Gaia collaboration), « Gaia Data Release 2 : Summary of the contents and survey properties », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , article no A1 (DOI 10.1051/0004-6361/201833051, Bibcode 2018A&A...616A...1G, arXiv 1804.09365). Notice Gaia DR2 pour cette source sur VizieR.
  2. (en) C. Soubiran et al., « Gaia Data Release 2. The catalogue of radial velocity standard stars », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , p. 8, article no A7 (DOI 10.1051/0004-6361/201832795, Bibcode 2018A&A...616A...7S, arXiv 1804.09370)
  3. a et b (en) HD 42581 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  4. (en) HD 42581 sur NASA Exoplanet Archive
  5. (en) GJ 229 b sur L'Encyclopédie des planètes extrasolaires de l'Observatoire de Paris.
  6. (en) GJ 229 b sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  7. a et b (en) GJ 229 B sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  8. (en) Mikko Tuomi et al., « Bayesian search for low-mass planets around nearby M dwarfs : estimates for occurrence rate based on global detectability statistics », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 441, no 2,‎ , p. 1545-1569 (DOI 10.1093/mnras/stu358, Bibcode 2014MNRAS.441.1545T, arXiv 1403.0430, résumé)
  9. (en) Tadashi Nakajima et al., « Discovery of a cool brown dwarf », Nature, vol. 378, no 6556,‎ , p. 463-465 (DOI 10.1038/378463a0, Bibcode 1995Natur.378..463N, résumé)

Liens externesModifier