Giuseppe Ripamonti

historien italien
Giuseppe Ripamonti
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
RovagnateVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Prêtre chrétien, historienVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion

Giuseppe Ripamonti, Josephus Ripamontius en latin, est un religieux et historiographe italien, né à Tegnone, un hameau faisant partie de la paroisse de Missaglia, commune de Colle Brianza, en juillet 1573, et mort à Rovagnate le .

BiographieModifier

Le cardinal Federico Borromeo avait fondé à Milan en 1607 le collège Ambrosiano et la bibliothèque Ambrosienne, en 1609. Pour la rendre utile à tous, il a confié à différentes personnes savantes des thèmes de recherches. Francesco Bernardino Ferrari a étudié au collège Ambrosiano dont il a été reçu docteur en 1609, parmi les neuf premiers qui comprenaient aussi, Antonio Olgiati (vers 1570-1647), de Lugano, qui a été le premier préfet de l'Ambrosienne, Antonio Salmazia, Francesco Collio, Antonio Giggei, Benedetto Sossago, Francesco Bernardino Ferrari, Antonio Rusca et Giuseppe Visconti[1].

Ripamonti a été l'historiographe royal auprès du gouverneur espagnol de Milan. Il est l'auteur de Historiarum ecclesiæ mediolanensis libri (Milan, 1617-1628), des Historiæ patriae in continuationem Tristani Calchi libri XXIII (Milan 1641-43), qui relatent les évènements depuis 1313 jusqu'aux premières décennies du XVIIe siècle, et du De peste quæ fuit anno MDCXXX (ibidem, 1640), chronique de l'épidémie de peste à Milan en 1630.

Il a été jugé par le tribunal du Saint-Office de l'Inquisition dans des circonstances qui ne sont pas encore élucidées.

Oubliés pendant près de deux cents ans, ses ouvrages ont inspiré, d'une part, à Pietro Verri ses "Observations sur la torture" et d'autre part, à Alessandro Manzoni le roman Les Fiancés.

PublicationsModifier

  • Historiarum Ecclesiæ Mediolanensis. Decas primas, Milan, (lire en ligne)
  • De peste quæ fuit anno 1630, libri V, Milan, (lire en ligne)
  • Historiarum Ecclesiæ Mediolanensis. Pars III. De origine & Pontificatu D. Caroli. Libri VIII, Milan, (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. Edgardo Franzosini, Sotto il nome del Cardinale, Adelphi, 2013 (ISBN 978-88-459-7434-2) (lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Francesco Cusani, Da un ragionamento inedito sui principali storici e cronisti milanesi, dans Giuseppe Ripamonti, La peste di Milano del 1630, Milan, 1841 (lire en ligne)

Article connexeModifier

Liens externesModifier