Francesco Collio

Érudit et théologien italien.
Francesco Collio
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Érudit, théologien, religieuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Ordre religieux

Francesco Collio ou Colli, Francescus Collius en latin, connu aussi en France sous le nom de François Collius, est un érudit et théologien italien, né près du lac de Lugano vers 1580, et mort à Milan en 1640.

BiographieModifier

Il a appartenu à la Congrégation des oblats de Saint-Charles et a été le grand-pénitencier[1] du diocèse de Milan en 1631[2].

Le cardinal Federico Borromeo avait fondé à Milan en 1607 le collège Ambrosiano et la bibliothèque Ambrosienne, en 1609. Pour la rendre utile à tous, il a confié à différentes personnes savantes des thèmes de recherches. Francesco Colli, sélectionné pour la théologie, a étudié au collège Ambrosiano dont il a été reçu docteur en 1609, parmi les neuf premiers qui comprenaient aussi, Antonio Olgiati (vers 1570-1647), de Lugano, qui a été le premier préfet de l'Ambrosienne, Antonio Salmazia, Giuseppe Ripamonti, Antonio Giggei, Benedetto Sossago, Francesco Bernardino Ferrari, Antonio Rusca et Giuseppe Visconti[3].

PublicationsModifier

  • Conclusiones in sacra theologia numero MCLXV una cum variorum doctorum opinionibus, Milan, 1609,
  • De sanguine Christi libri quinque in quibus de illius natura, effusionibus ac miraculis copiose disseritur, Cologne, 1612, et Milan 1617 (lire en ligne),
  • De animabus paganorum libri quinque, Milan, 1622 (lire en ligne).

Notes et référencesModifier

  1. Grand pénitencier : prélat traitant les cas de conscience particulièrement difficiles auprès de l'archevêque. Il existe un Grand pénitencier, ou Pénitencier majeur, auprès du pape.
  2. Girolamo Tiraboschi, Storia della letteratura italiana, Modène, 1793, tome 8, partie 1, p. 111 (lire en ligne)
  3. Edgardo Franzosini, Sotto il nome del Cardinale, Adelphi, 2013 (ISBN 978-88-459-7434-2) (lire en ligne)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • François Collius, dans Louis Ellies Dupin, Nouvelle bibliothèque des auteurs ecclésiastiques, chez Pierre Humbert, Amsterdam, 1711, tome XVII, p. 109-116 (lire en ligne)

Liens externesModifier