Giovanni Bianchini

astronome italien

Giovanni Bianchini (en latin, Johannes Blanchinus) ( – vers 1469) était un professeur de mathématiques et d'astronomie à l'université de Ferrare.

Giovanni Bianchini
Image dans Infobox.
Giovanni Bianchini, dans Luminarium atque planetarum motuum tabulae octoginta quinque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

BiographieModifier

La famille Bianchini, peut-être originaire de Florence, était établie à Bologne.

Bianchini obtient un doctorat ès arts, puis se consacre au commerce. À Venise, où il est marchand, il rencontre Nicolas III d'Este, qui l'amène avec lui en 1427 ; il monte dans la confiance du marquis grâce à sa probité et sa compétence. Il sera par la suite au service, l'un après l'autre, de Lionel d'Este et de Borso d'Este, fils illégitimes de Nicolas et ses successeurs. C'est à Ferrare que Bianchini passe la plus grande partie de sa vie.

Il doit sa célébrité principalement à ses tables astronomiques.

ŒuvresModifier

 
Luminarium atque planetarum motuum tabulae, 1553
  • (la) Tabularum Ioannis Blanchini canones, 1495 — Dédicace à Lionel d'Este ; dédicace à Frédéric III.
  • (la) Luminarium atque planetarum motuum tabulae octoginta quinque, Basel, Johann Herwagen (1.), (lire en ligne) - avec Nikolaus Prugener (de) — Réédition. La seconde partie (17 propositions, 26 tables) est de Georg von Peuerbach[1].

BibliographieModifier

AnnexesModifier

ÉponymieModifier

Le cratère lunaire Blanchinus porte son nom[3].

Homonyme et paronymeModifier

Il ne faut pas confondre :

Nom Prénom Nom latin Article Naissance Mort Cratère lunaire
Biancani Giuseppe Blancanus Giuseppe Biancani 1566 1624 Blancanus
Bianchini Francesco Blanchinus (veronensis)[4] Francesco Bianchini 1662 1729 Bianchini
Bianchini Giovanni Blanchinus (présent article) 1410 v. 1469 Blanchinus

Pour les autres Bianchini, qui n'ont pas de cratère sur la Lune, voir la page d'homonymie Bianchini  .

IconographieModifier

NotesModifier

  1. Sur Peuerbach et Bianchini, voir Pierre Duhem, Le système du monde : histoire des doctrines cosmologiques de Platon à Copernic, t. 10, p. 354.
  2. Résumé, site Refdoc.fr.
  3. Fiche, Gazetteer of Planetary Nomenclature, organe de l'Union astronomique internationale.
  4. Page titre des Observationes de F. Bianchini.
  5. En ligne, site bridgemanimages.
  6. Voir Chabás et Goldstein 2009.

Liens externesModifier