Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orelli.
Giorgio Orelli
Description de cette image, également commentée ci-après
Giorgio Orelli en 1994
Naissance
Airolo
Décès (à 92 ans)
Bellinzona
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Italien
Mouvement Linea Lombarda
Genres
poésie, essai, nouvelles

Giorgio Orelli, né à Airolo le et mort à Bellinzona le [1], est un écrivain, poète et traducteur suisse de langue italienne.

Sommaire

BiographieModifier

Orelli étudie la philologie romane à l'université de Fribourg sous la direction de Gianfranco Contini. Il rentre ensuite au Tessin et enseigne la littérature italienne à l'École supérieure de commerce de Bellinzone et, plus tard, au lycée cantonal de la même ville.

L'anthologie de Piero Chiara et Luciano Erba le classe parmi les poètes de la Quatrième génération[2]. Sa poésie est considérée de caractère post-hermétique[3].

Orelli est aussi connu pour ses traductions des poèmes de Goethe.

En 1988 il reçoit le grand prix Schiller pour l'ensemble de ses œuvres[4]. Il est docteur honoris causa de l’université de Fribourg.

Giorgio Orelli est le cousin de l'écrivain Giovanni Orelli et l'oncle de la skieuse Michela Figini.

PublicationsModifier

PoésieModifier

ProseModifier

  • Un giorno della vita, Milan, Lerici, 1960.
  • Pomeriggio bellinzonese in Luci e figure di Bellinzona negli acquerelli di William Turner e nelle pagine di Giorgio Orelli, a cura di Virgilio Gilardoni, Bellinzona, Casagrande, 1978.

TraductionsModifier

EssaisModifier

En traduction françaiseModifier

Liens externesModifier

NotesModifier

  1. [1]
  2. Encyclopædia Britannica
  3. Corriere del Ticino, 11 novembre 2013, p. 3
  4. Parmi les autres prix reçus, on peut mentionner le prix Bagutta et le prix littéraire Piero Chiara

BibliographieModifier

  • Andri Peer, Giorgio Orelli: An Italian Poet from Switzerland, Books Abroad, 1971, p. 247-251
  • John L. Flood, Modern Swiss Literature: Unity and Diversity, Londres, 1985
  • P.V. Mengaldo, Poeti italiani del Novecento, Mondadori, 2003
  • C. Mésoniat, Giorgio Orelli, poeta e critico, Casagrande, 1980