Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pécout.
Gilles Pécout
Gilles-PECOUT.jpg
Gilles Pécout en 2012.
Fonctions
Recteur de l'Académie de Paris
depuis le
Directeur
Département d'histoire de l'École normale supérieure (d)
-
François Menant (d)
Sylvia Estienne (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Distinctions

Gilles Pécout, né le à Marseille, est un historien français, spécialiste de l'Italie du XIXe siècle. Il est, depuis le 13 septembre 2016, recteur de la région académique Île-de-France, recteur de l'académie de Paris, chancelier des universités de Paris.

BiographieModifier

Ancien élève du lycée Thiers [1] et de l'École normale supérieure (rue d'Ulm) (1982 L)[2] Gilles Pécout est agrégé d'histoire.

Il entreprend ses premiers travaux sur les formes de politisation en Italie centrale au XIXe siècle sous la direction de Maurice Agulhon, qui a fortement marqué son approche des faits historiques. Il entre en 1990 à l'École française de Rome, où il poursuit des travaux sur l'implantation du socialisme dans les communes rurales autour de Florence, en Toscane, à la fin du XIXe siècle pour soutenir sa thèse de doctorat en 1992, dirigée par Pierre Milza, intitulée L'entrée en politique des campagnes toscanes de l'Unité au début du vingtième siècle : essai de reconstitution du processus de politisation du monde paysan dans la province de Florence, 1859-1912 [3].

Il est actuellement le meilleur spécialiste français de l'histoire de l'unité italienne, à laquelle il a consacré un ouvrage désormais classique, qui a connu de nombreuses rééditions et est également disponible en traduction italienne (Il lungo Risorgimento. La nascita dell'Italia contemporanea (1770-1922), Milan, Bruno Mondadori, 1999).

Maître de conférences, puis professeur, à l'École normale supérieure (rue d'Ulm), il est également directeur d'études à l'École pratique des hautes études (EPHE, IVe section), où il est titulaire d'une direction d'études sur l'Europe méditerranéenne au XIXe siècle, et enseigne l'histoire contemporaine à l'IEP de Paris. Il est membre de l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (IHMC, UMR 8066, CNRS - ENS- Université Panthéon Sorbonne)[4].

À la suite de la démission de Denis Pelletier en 2013, Gilles Pécout devient président par intérim de l'EPHE[5].

A été professeur invité plusieurs années à l’université de Genève, à New York University aux États-Unis, et dans de nombreuses universités italiennes.

Il siège au Conseil de direction national de Sciences Po à Paris, au Conseil d’administration du musée de l’Armée (Invalides), au Conseil d’administration de l’Université franco-allemande (UFA) à Sarrebruck ; il est également membre du Conseil d’administration national du Souvenir français.

A l’étranger, il est membre du Conseil scientifique de l’Encyclopédie italienne et, en tant que correspondant étranger, membre de l’académie de Toscane : Società di storia patria de Florence. Il est conseiller scientifique à la télévision italienne (RAI 3 - RAI Storia) et auteur pour l’émission Il Tempo e la Storia de 25 émissions historiques. Egalement conseiller historique pour des coproductions françaises de télévision.

Le 3 juin 2014, Gilles Pécout était nommé Recteur de l'Académie de Nancy-Metz[6] et Recteur de la région académique Grand Est depuis janvier 2016.

Depuis le 14 Septembre 2016, il est nommé Recteur de l'Académie de Paris en conseil des ministres. A ce titre, il est également Recteur de la région académique Île-de-France.

PublicationsModifier

Auteur de plusieurs ouvrages et  éditions scientifiques et directeur ou codirecteur de 8 volumes, il a publié 75 articles dans des revues scientifiques françaises et étrangères (Italie, États-Unis, Grèce, Royaume-Uni, Japon, Chine) et collaboré épisodiquement aux quotidiens Le Monde, Libération et à la presse italienne.

  • Naissance de l'Italie contemporaine, 1770-1922, Nathan, 1997; rééd., Armand Colin, 2004
  • (sous la direction de Gilles Pécout), Penser les frontières de l'Europe du XIXe au XXIe siècle, PUF, 2004
  • Atlas de l'histoire de France, Autrement, 2007
  • Grand Atlas de l'Histoire de France, sous la direction de Jean Boutier, avec Olivier Guyotjeannin, Autrement, 2011

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier