Giacinto Fabbroni

peintre italien
Giacinto Fabbroni
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Giacinto Fabbroni, né à Prato en et mort à Florence en , est un peintre italien.

BiographieModifier

Giacinto Fabbroni fit son apprentissage auprès de Pier Simone Vannetti, un peintre de Prato; plus tard, pendant dix ans il travailla à Bologne, où il fut l'un des élèves de Donato Creti. En 1739 il peignit un portrait du grand-duc de Toscane François II, qui se trouve dans le palais municipal de Prato. En 1758, Giacinto Fabbroni fut accueilli dans l'Académie des beaux-arts de Florence et il fut élu maître du nu en 1777 et conservateur de l'Académie en 1779[1].

 
Giacinto Fabbroni, Saint Pierre et le coq, église de San Niccolò (Prato)

Il s'installa ainsi à Florence et, pour plusieurs commettants, il fit des peintures des sujets sacrés, dans lesquelles des thèmes typiques de l'école bolonaise était mélangés à des éléments du goût de l'école académique florentine. À partir de 1750, Giacinto peint des fresques, dans des églises et des palais où il a travaillé aussi son frère, Pier Giovanni Fabbroni.

En 1754 il a peint, avec des scènes tirées d'épisodes de la Bible, le réfectoire de l'ancien Collège Cigognini de Prato, où ils ont étudié Gabriele D'Annunzio, Curzio Malaparte, Mario Monicelli et Tommaso Landolfi[2].

NotesModifier

  1. (it) Accademia di belle arti di Firenze, « Fabbroni Giacinto », sur aadfi.it (consulté le ).
  2. (it) Clarice Innocenti et Susanna Pozzi, Il Collegio Cicognini a Prato : arte e storia, Prato, Pentalinea, .

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (it) Sandro Bellesi, Catalogo dei pittori fiorentini del '600 e '700 : biografie e opere, vol. 2: Allori-Guiducci, tavole 1-824, Florence, Polistampa, (ISBN 978-88-596-0625-3)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :