Gerolamo Giovenone

peintre italien

Gerolamo Giovenone (Verceil, vers 1490 - Verceil, 1555) est un peintre italien de la haute Renaissance, actif au XVIe siècle.

Gerolamo Giovenone
Image dans Infobox.
Triptyque Raspa (Trino)
Naissance
Décès
Activité

BiographieModifier

Gerolamo Giovenone naît vers 1490 dans une famille d'artistes travaillant le bois, des marqueteurs et des fabricants d'encadrements de grands tableaux et de triptyques.

Il se forme d'abord auprès de Defendente Ferrari à l'atelier de Giovanni Martino Spanzotti.

Il modèle progressivement son style sur celui de Gaudenzio Ferrari, quand ce dernier devient le point de référence de la peinture au Piémont occidental et à Milan.

Vers la fin de sa carrière artistique, on note que son style converge vers celui de son gendre Bernardino Lanino, élève talentueux de Gaudenzio Ferrari.

Gerolamo ne doit pas être confondu avec son frère Giuseppe, ni avec son fils qui s'appelle aussi Giuseppe (1524- 1589 env.) et son neveu Giovanni Battista (15251573).

ŒuvresModifier

  • Assomption de la Vierge, musée des Beaux-Arts, Budapest.
  • Adoration des mages , Museo Borgogna, Verceil, Italie.
  • Retable Buronzo, galerie Sabauda, Turin.
  • Triptyque Raspa, église de San Bartolomeo, Trino, Italie.
  • Déposition, Museo del Territorio, Biella, Italie.
  • Retable de sainte Ursule, San Giovanni, Avigliano.
  • Madone avec deux saints et des donateurs (1514), Galerie Sabauda, Turin.
  • Triptyque Madone avec quatre saints et deux donateurs (1527), Académie Carrara, Bergame.
  • Saint Ambroise, église San Francesco, Verceil.
  • Quatre Docteurs, musée de Pavie, Italie.
  • Vierge et l'Enfant avec saints et donateurs, National Gallery, Londres, Royaume-Uni.

SourcesModifier

BibliographieModifier

  • Edoardo Villata, Simone Baiocco Gaudenzio Ferrari, Gerolamo Giovenone: un avvio e un percorso, Allemandi, 2004. (ISBN 8842212296)
  • (en) Maria Farquhar, Biographical catalogue of the principal Italian painters, Ralph Nicholson Wornum, (réimpr. Woodfall et Kinder, Angel Court, Skinner Street, Londres, numérisé par Googlebooks depuis l'université d'Oxford le 27 juin 2006), 77 p. (présentation en ligne)


Liens externesModifier