Georges Ifrah

mathématicien et historien français

Georges Ifrah (1947-2019) est un professeur de mathématiques. Il quitte l'enseignement et devient, en autodidacte, historien du nombre, de sa symbolique, des chiffres et du calcul artificiel.

Travaux et critiquesModifier

Son travail documenté sur l'origine des nombres et de leur transcription rejoint les recherches sur l'origine de l'écriture; ses publications traitent également de l'histoire du calcul et des mathématiques[1].

Malgré un succès populaire et universitaire international pour ses travaux sur l'histoire des nombres, ceux-ci sont critiqués par des universitaires[2].

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Georges Ifrah » (voir la liste des auteurs).
  1. Marc Vaillancourt, « Entrevue avec Georges Ifrah », Mœbius, no 64,‎ , p. 1-20 (ISSN 1920-9363, lire en ligne, consulté le ).
  2. Voir par exemple :
    • (en) Joseph Dauben, « Book Review: The Universal History of Numbers and The Universal History of Computing (part 1) », Notices of the AMS, vol. 49, no 1,‎ , p. 32-38 (lire en ligne)
    • (en) Joseph Dauben, « Book Review: The Universal History of Numbers and The Universal History of Computing (part 2) », Notices of the AMS, vol. 49, no 2,‎ , p. 211-216 (lire en ligne)
    • James RITTER, « La Mésopotamie et Monsieur Ifrah », Bulletin de l'Association des Professeurs de Mathématique de l'Enseignement Publique, no 399,‎ , p. 681-685 (lire en ligne, consulté le ).
  3. Georges Ifrah, Histoire Universelle des chiffres, Paris, Éditions Seghers, 570 p., p. 568

Articles connexesModifier

Liens externesModifier