Ouvrir le menu principal
Georges-Tobie de Thellusson
Fonction
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Activité
BanquierVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Famille Thellusson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Peter Thellusson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Marie-Jeanne Girardot de Vermenoux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Pierre Germain de Thelusson (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Georges-Tobie de Thellusson est né le à Paris et mort en 1776. Résident de la République de Genève à Paris, il poursuit le commerce de la banque fondé par son père Isaac de Thellusson avec son oncle Isaac Vernet.

Sommaire

BiographieModifier

Georges Tobie de Thelusson était le fils de Isaac de Thelusson, banquier à Paris, d'une famille d'origine genevoise et protestante, et de Sarah Le Boullenger.

Il est baptisé dans la chapelle de l'hôtel des Ambassadeurs de Hollande, à Paris, le 19 mars 1728 [1].

Il fait ses débuts comme banquier entre les Pays-Bas, Genève et Paris. En 1756, il s'associe avec Isaac Vernet et Jacques Necker pour créer un établissement bancaire.

Jacques Necker (1732-1804), résident de la République de Genève à Paris, futur ministre des Finances de Louis XVI, débuta comme simple commis dans la banque Thellusson et Vernet à Genève, tout d'abord, puis à Paris, où il tenait les livres de compte. Il révèle toutes ses compétences lorsqu'un jour il remplace le premier commis chargé de négociations à la bourse lors d'une opération majeure. Il la mène à bon terme, s'éloignant même des instructions laissées, et procure à cette maison un bénéfice de 500 000 livres. Ce jour-là il acquiert la confiance des banquiers Thellusson et Vernet. Ils fondent tous trois en 1756 la « banque Thellusson, Vernet et Necker ».

De 1757 à 1766, le siège de la banque Thelusson est installé dans l'hôtel d'Hallwyll, à Paris .

 
Hôtel de Thellusson. Par Jean-Baptiste Lallemand (1716-1803)

Lorsqu'en 1762 son oncle se retire, Georges-Tobie de Thellusson propose à Jacques Necker de devenir son associé pour moitié. Ils fondent ainsi la banque Thellusson, Necker & Cie, qui gère les dépôts et comptes courants d'environ 350 clients étrangers, dont la plupart sont engagés dans les emprunts de la monarchie française. Ils font rapidement fortune en spéculant sur les fonds anglais au moment de la paix de 1763, dont ils sont instruits d'avance par un employé aux affaires étrangères ; en spéculant sur les blés et en prêtant au Trésor public. Puis Jacques Necker, ayant jugé avoir suffisamment fait fortune et ayant d'autres ambitions, cède toutes ses affaires à son frère Louis, connu sous le nom de M. de Germany, et associé de Girardot. Thellusson se retire avec un capital de 6 millions de livres.

Georges Tobie de Thelusson était seigneur de Bière, Berolle par achat en 1760, et bourgeois de Rolle. En 1769, il achète près de Paris, le domaine de Marnes, que sa veuve revend en 1776 [2].

Il meurt à Paris le 4 septembre 1776 [3].

Mariage et descendanceModifier

Georges-Tobie de Thellusson épouse en 1757 Marie-Jeanne Girardot de Vermenoux (1736-1781), fille de Daniel Girardot de Vermenoux négociant en bois, et de Marguerite Jallot [4]. Devenue veuve, elle acquiert en 1778 un terrain au 30 rue de Provence à Paris. En 1780, elle fait construire à cet emplacement, par Claude Nicolas Ledoux, architecte du Roi, un hôtel particulier d’un luxe qu’on disait fabuleux. Le portail s’ouvrait par un arc de triomphe de 10 mètres de haut. Elle meurt prématurément le 10 juin 1781 sans avoir eu le temps d'y habiter. De cette union, sont issus trois fils :

  • Paul Louis de Thelusson, seigneur de Bière, marquis de Franconville , officier, (1757-1801) marié en 1790 avec Amélie de La Frété, puis en 1795 avec Amicie Augustine de Caulaincourt (1776-1847), fille de Gabriel Louis, 4e marquis de Caulaincourt, et d'Anne Joséphine de Barandier de La Chaussée d'Eu.
  • Jean Isaac de Thelusson, seigneur de Berolle, comte de Sorcy (1821), comte de Thelusson (1824), colonel des gardes suisses (1764-1828), marié en 1787 avec Louise Rilliet (1770-1845)
  • Pierre Germain de Thelusson, officier (1767-1831), marié en 1796 avec Jeanne Rosalie de Reghat (1769-1852).

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gabriel Girod de L'Ain, Les Thelusson, Histoire d'une famille, Neuilly sur Seine, L'Auteur, , 340 p., p. 111
  2. Gabriel Girod de L'Ain, Les Thelusson, Histoire d'une famille, Neuilly sur Seine, L'auteur, , 340 p., p. 116 & 122
  3. Gabriel Girod de L'Ain, Les Thelusson, Histoire d'une famille, Neuilly sur Seine, L'Auteur, , 340 p., p. 119
  4. Gabriel Girod de L'Ain, Les Thelusson, Histoire d'une famille, Neuilly sur Seine, L'auteur, , 340 p., p. 112

Sources et bibliographieModifier

  • Dictionnaire universel, historique, critique et bibliographique (MM. Chaudon et Delandine, Paris, 1810)
  • Bibliographie historique de Genève au XVIIIe siècle (E. Rivoire, 1897)
  • La banque protestante en France (H. Lüthy, 1959-1961)
  • Gabriel Girod de L'Ain, Les Thellusson, Histoire d'une famille du XIVe siècle à nos jours, 1977 .

Articles connexesModifier