Georges-Louis de Holstein-Gottorp

militaire allemand

Georges-Louis de Holstein-Gottorp, né le à Hambourg et mort le à Kiel, est un prince allemand. Il est le fondateur de la seconde branche de la Maison d'Holstein-Gottorp, issue de la Maison d'Oldenbourg.

Georges-Louis de Holstein-Gottorp
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
KielVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
House of Holstein-Gottorp (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Jeanne Elisabeth de Holstein-Gottorp
Anne de Holstein-Gottorp (d)
Hedwige-Sophie de Holstein-Gottorp (d)
Frédéric-Auguste Ier
Charles-Auguste de Holstein-Gottorp
Adolphe-Frédéric de Suède
Frédérique-Amélie de Holstein-Gottorp (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Pierre Ier d'Oldenbourg
Friedrich von Holstein-Gottorp (d)
Wilhelm von Holstein-Gottorp (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Distinctions

FamilleModifier

Il est le fils de Christian-Auguste de Holstein-Gottorp et de Albertine-Frédérique de Bade-Durlach (1682-1755), fille du margrave Frédéric VII Magnus de Bade-Durlach [1].

Mariage et descendanceModifier

 
Sophie-Charlotte de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck par Dominicus Van Der Smissen

En 1750, Georges-Louis de Holstein-Gottorp épousa Sophie-Charlotte de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck (née le , décédée le ), fille de Frédéric-Guillaume II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Beck.

Trois enfants sont nés de cette union :

  • Frédéric de Schleswig-Holstein-Gottorp (1751-1752)
  • Guillaume de Schleswig-Holstein-Gottorp (1753-1774)
  • Pierre Ier d'Oldenbourg, duc de Schleswig-Holstein-Gottorp, prince de Birkenfeld.

BiographieModifier

À la suite de la mort précoce de son père en 1726, il est élevé par sa mère.

Il reçoit en 1737 l'Ordre de Sainte-Anne de son cousin le duc Charles-Frédéric de Holstein-Gottorp. En 1741, il se met au service de la Prusse et devient lieutenant colonel le du 5e régiment de cuirassiers. Il prend ensuite la tête du 9e Régiment de Dragons le et est promu général de division le .

Il reçoit le l'Ordre de Saint-André qui lui est remis par Frédéric II de la part d'Élisabeth Ire de Russie.

Son régiment rejoint alors l'armée de Léopold d'Anhalt-Dessau et participe à la bataille de Kesselsdorf.

Avec la guerre de Sept Ans, son régiment est placé sous l'autorité du feld-maréchal Hans von Lehwaldt. Il est promu en au grade de lieutenant général et participe à la Bataille de Gross-Jägersdorf.

Son régiment est ensuite transféré en Poméranie pour lutter contre les Suédois. Il prend alors la tête de l'avant-garde prussienne forte de 12 000 hommes et oblige les Suédois à reculer jusqu'à Stralsund.

Avec le duc de Mecklembourg-Schwerin ils obtiennent des Suédois l'occupation de Malchin.

Les 28 et , il fait une incursion surprise en Poméranie Suédoise.

Ces exploits lui valent de recevoir l'Ordre de l'Aigle noir.

Il est ensuite affecté à l'armée du Prince Henri et participe aux batailles de Krefeld, Cassel, Bergen et de Minden.

Il rejoint en 1760 l'armée du Roi et participe au siège de Dresde puis à la Bataille de Torgau. Accusé d'avoir été trop lent dans cette dernière bataille, il demande son licenciement le .

 
Pierre III, Empereur de Russie

C'est alors que son cousin Pierre III monte sur le trône de Russie et l'appelle à sa cour en le nommant tout d'abord commandant de toutes ses troupes allemandes et Gouverneur du Holstein. Puis, il le nomme le feld-maréchal de l'ensemble des troupes russes avec pour mission d'aligner l'organisation de l'armée russe sur celle de l'armée prussienne. Il devait également préparer l'armée pour la guerre prévue par Pierre III contre le Danemark pour récupérer ses terres perdues du Schleswig.

Mais le coup d'état de Catherine II contre son mari mettent un terme à sa carrière russe. Tout d'abord emprisonné, comme fidèle de l'empereur déchu, il est rapidement relâché, congédié du service russe et renvoyé à Kiel comme gouverneur du Holstein.

Très affecté par la mort de son épouse le , il meurt un mois plus tard.

GénéalogieModifier

Georges Louis de Holstein-Gottorp appartient à la seconde branche issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg-Gottorp. Ces deux branches sont issues de la première branche de la Maison d'Oldenbourg. Il est l'ascendant du prince Antoine Gunther d'Oldenbourg.

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier